DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mercredi 2 mai 2018

Iran : une crypto nationale pour faire face aux sanctions économiques occidentales

« Le ministre iranien des TIC, Mohammad Javad Azari-Jahromi, a révélé samedi que le pays est en train de développer une crypto-monnaie nationale […]. Cette initiative permettra à l’Iran de faire face à la nouvelle série de sanctions économiques de l’UE et des États-Unis » rapporte Tiana dans une brève du 2 mai 2018 «L’Iran continue de développer la crypto-devise nationale malgré l’interdiction de la banque centrale »

€CALYPSE NEWS
Note – Il n’est pas excessif d’affirmer que l’Occident s’autodétruit avec sa politique de sanctions qui présuppose que les pays non occidentaux sont incapables de s’émanciper de l’Empire décadent.

Cette affaire de crypto nationale iranienne pour contourner les sanctions à l’image de ce que tente le Venezuela avec le « petro » ou la Corée du Nord (2) à sa manière montre, une fois de plus, que l’Occident est aveuglé par son idéologie exceptionnaliste, son "firewall dédié".

En poursuivant cette politique stupide (stupide pour l'Occident, pas pour le monde) le dollar (donc l’euro) sera démoli non pas par une (1) mais par une tribu de cryptos rebelles… modérées ? EG

>> Lire aussi :

(1) Le dollar sera démoli par une crypto-monnaie… mais laquelle ? (28/04/2018)

(2) Corée du Nord : BitCoin pour résister aux sanctions occidentales (21/04/2018)

Tant que les peuples restent dociles et acceptent les fausses monnaies… (25/04/2018)

>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures
____________ooo___________

L’Iran continue de développer la crypto-devise nationale malgré l’interdiction de la banque centrale

Par Tiana, le 2 mai 2018


L’Iran a développé sa propre crypto-monnaie, un projet qui a donné lieu à une devise numérique locale expérimentale. Toutefois, la banque centrale du pays a interdit les transactions de crypto-monnaies en Iran. Le ministre iranien des technologies de l’information et de la communication (TIC) a tenu à mettre en lumière ce projet. Il a également expliqué son utilisation présumée pour échapper aux sanctions internationales.

L’Iran se lance dans un projet de cryptage

Le ministre iranien des TIC, Mohammad Javad Azari-Jahromi, a révélé samedi que le pays est en train de développer une crypto-monnaie nationale. La semaine dernière, lors d’une réunion visant à examiner les progrès du projet, il a été annoncé que la devise virtuelle expérimentale était prête. Sa déclaration intervient après l’interdiction des crypto-devises par la banque centrale iranienne. Le ministre a précisé que cette interdiction n’affectera pas les efforts du gouvernement.

Azari-Jahromi est le plus jeune ministre du pays et est en faveur de l’innovation. Le département de recherche du ministère des TIC ainsi que l’institut de recherche monétaire et financier de la banque centrale ont travaillé ensemble afin d’examiner et d’élaborer un cadre juridique pour les crypto-monnaies. Cette décision aurait été prise afin d’échapper aux sanctions économiques des l’Union européenne et les États-Unis.

Interdiction de la banque centrale iranienne

Concernant l’interdiction de la banque centrale du pays concernant les devises numériques, Azari-Jahromi a indiqué que cette position  n’aurait pas d’impact sur le développement de cette crypto-devise nationale. Selon le ministre des TIC, les crypto-monnaies peuvent modifier le modèle d’échange financier du pays.

Azari-Jahromi a affirmé que cette interdiction ne signifie pas la restriction de l’utilisation des devises virtuelles pour le développement économique du pays. Cette initiative permettra à l’Iran de faire face à la nouvelle série de sanctions économiques de l’UE et des États-Unis.

Syrie : il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib [pour l’instant]

« Il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib, a déclaré ce lundi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou […] Mosc...