DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

jeudi 10 mai 2018

Frappes israéliennes en Syrie : Nétanyahu en avait informé Poutine

« L’État hébreu a attaqué des «cibles iraniennes» en Syrie en réponse à des tirs de roquettes contre ses bases militaires sur les hauteurs du Golan, a annoncé l'armée israélienne. L'agence syrienne Sana a de son côté indiqué que certains missiles israéliens avaient touché des bases militaires ainsi qu'un dépôt d'armes et un radar militaire […] Selon le porte-parole de l'armée Jonathan Conricus, Israël avait informé la Russie de ses intentions. Le responsable a également dit que son pays «ne cherchait pas l'escalade» rapporte Sputnik dans une brève du 10 mai 2018 'Israël annonce avoir frappé des «dizaines de cibles iraniennes» en Syrie"

€CALYPSE NEWS
Note – Cette note de Sputnik diffère légèrement de la note précédente (1) en précisant que « certains missiles israéliens avaient touché des bases militaires ainsi qu'un dépôt d'armes et un radar militaire » alors que l’agence de presse syrienne Sana avait précédemment indiqué, selon Sputnik (1), que tous les missiles avaient été détruits par la DCA syrienne.

L’info importante à retenir de cette note est que « Israël avait informé la Russie de ses intentions ». Les forces russes ont donc alerté les forces syriennes pour qu’elles prennent les mesures de sécurité nécessaire pour protéger au moins certaines cibles.

C’est le même mécanisme que celui qui existe (ou existait ?) entre les forces US et Russes pour éviter que des Russes et, sans doute, leur allié iranien, ne soient touchés par des missiles, les forces US n’étant officiellement en Syrie que pour détruire les terroristes de Daech.

La réalité est que, du point de vue US, les vrais terroristes à détruire étaient les iraniens qui menacent sérieusement la Sécurité nationale israélienne.

Rraken Trump a pris acte que tout cela n’avait plus aucun sens pour lui puisque les forces US ne sont plus en état de mener une quelconque opération militaire dans la région et ne peuvent donc plus assurer la sécurité d’Israël.

C’est pourquoi, Kraken Trump a transmis ce rôle à V Poutine, le seul capable de contrôler la situation en s’interposant indirectement, via les forces syriennes bien formées et armées par ses propres conseillers militaires, entre Israël et l’Iran en Syrie.

Nétanyahou ne peut qu’apprécier l’attitude responsable et réaliste de Trump d’une part, et la droiture de V Poutine d’autre part, l’intérêt supérieur d’Israël étant la garantie de sa sécurité. 

Pourtant, cette garantie ne pourra être complètement assurée tant qu’Israël possèdera l’arme nucléaire et en menacera Téhéran. C’est la raison des négociations de Genève en cours sur la Syrie dont le but est de dénucléariser l’ensemble de la région et que les Occidentaux bloquent.

Nous voyons en ce moment avec le cas de la Corée du Nord comment ce type de problématique pourrait être résolu. La solution passe, aussi bien pour la péninsule coréenne que pour le Moyen Orient, par le retrait des forces occidentales en général et US en particulier qui sont à l’origine des tensions et des menaces dans l’intérêt de « l’ordre social inégalitaire » que veulent (ou voulaient ?) imposer au monde les élites globalistes anglo-saxonnes et leurs followers (comme Macron & Co).

C’est l’un des effets de la transition historique en cours… EG

>> Lire aussi :

(1) Nouvel échec de frappes israéliennes contre les forces iraniennes en Syrie (10/05/2018)

Nétanyahou et Vucic invités d’honneur de Poutine pour le défilé post-occidental du 9 mai (09/05/2018)

Frappes israéliennes anti-iraniennes en Syrie, la réaction de Moscou (08/05/2018)

>> Mon fil info « POUTINE » sur Twitter

Bonnes lectures
___________ooo__________

Israël annonce avoir frappé des «dizaines de cibles iraniennes» en Syrie

Sputnik, le 10 mai 2018 (05 :41)


L’État hébreu a attaqué des «cibles iraniennes» en Syrie en réponse à des tirs de roquettes contre ses bases militaires sur les hauteurs du Golan, a annoncé l'armée israélienne. L'agence syrienne Sana a de son côté indiqué que certains missiles israéliens avaient touché des bases militaires ainsi qu'un dépôt d'armes et un radar militaire.

L'armée israélienne a annoncé jeudi à l'aube avoir frappé des «dizaines de cibles militaires iraniennes» en Syrie. Dans un communiqué, les militaires ont affirmé que l'attaque était une riposte aux «roquettes iraniennes» tirés peu après minuit (21H00 GMT mercredi) sur la partie du Golan occupée par Israël.

Selon le porte-parole de l'armée Jonathan Conricus, Israël avait informé la Russie de ses intentions. Le responsable a également dit que son pays «ne cherchait pas l'escalade».

De son côté, l'agence officielle syrienne Sana a indiqué que certains missiles israéliens lancés contre le territoire syrien avaient touché des bases militaires ainsi qu'un dépôt d'armes et un radar militaire, sans préciser toutefois leurs emplacements.

«Plusieurs dizaines de missiles ont été abattus dans le ciel syrien par les systèmes anti-aériens», a ajouté Sana, indiquant qu'une poignée de missiles «ont atteint leurs objectifs».

Ces événements interviennent dans un contexte de vives tensions israélo-iraniennes autour du théâtre syrien à la suite de plusieurs opérations attribuées à l'armée israélienne contre des cibles militaires en Syrie.

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...