DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mercredi 9 mai 2018

Frappes israéliennes anti-iraniennes en Syrie, la réaction de Moscou

« Deux missiles israéliens ont été interceptés par la défense antiaérienne syrienne au-dessus de la ville d’al-Kiswah, située au sud de Damas, annonce la télévision d'État syrienne se référant à une source militaire » rapporte Sputnik dans une brève du 8 mai 2018 «La DCA syrienne repousse une attaque de missiles israélienne au sud de Damas »

€CALYPSE NEWS
Note – L’encre du décret présidentielle de Trump de sortie des accords de Vienne n’est pas encore sèche qu’Israël largue deux missiles au Sud de Damas.

Pas de chance, Moscou a informé Damas qui a ainsi pu abattre à coup de DCA les deux missiles.

Ces missiles, comme tous les missiles que balance Israël en Syrie, ont pour cible les forces iraniennes, Israël ne faisant pas la guerre contre Damas.

JPEG - 28.2 ko


Jusqu’à présent, Moscou n’informait pas systématiquement Damas des frappes israéliennes ciblant les forces iraniennes, cela dépendait des risques tout d’abord pour les forces russes, ensuite pour les forces syriennes et enfin pour les forces iraniennes.

Ces tirs ont eu lieu le jour même de la déclaration de Trump qui n’a évidemment pas mentionné les clauses secrètes bilatérales signées entre Obama et Téhéran qui stipulent très probablement que les forces américaines ne s’affronteraient pas avec les forces iraniennes.

Le fait de sortir de l’accord de Vienne annule-t-il aussi ces clauses secrètes ? Si oui, Israël peut compter dorénavant sur un soutient US dans sa guerre contre l’Iran et ces deux missiles avaient peut-être pour rôle de tester la nouvelle position US.

Concrètement, ce soutient US à Israël pourrait signifier que les militaires US n’informeraient plus les militaires russes des frappes israéliennes contre les forces iraniennes. Or, le fait que Damas ait pu démolir les deux missiles contredirait cette thèse.

Les Russes ont-ils la capacité de déterminer par leurs propres systèmes de détections les plans d’attaque israéliens ? D’après ce que l’on sait des frappes occidentales anti-syriennes de la nuit du 13 au 14 avril 2018, la réponse est oui.

Et dans ce cas, comment les forces US peuvent-elles soutenir les forces israéliennes dans leur guerre contre les forces iraniennes en Syrie puisqu’elles sont complètement neutralisées par les Russes si ceux-ci décident qu’il en soit ainsi?

Les Russes étaient opposés à la décision de Trump de sortir de l’accord de Vienne. Pour des raisons que j’ai déjà développées (1), Trump n’en a pas tenu compte. Il serait logique qu’en réaction, les Russes décident de neutraliser dorénavant systématiquement les frappes israéliennes contre les forces iraniennes, en tout cas en Syrie.

Nétanyahou pourrait être piégé car accord de Vienne ou pas, clauses secrètes ou pas, Trump ne peut probablement rien faire de réellement opérationnel pour lui. C’est ce que pourrait signifier ces deux frappes israéliennes détruit par la DCA syrienne aujourd’hui.

Attendons de voir si les prochains missiles israéliens qui ne sauraient tarder seront détruits comme ceux d’aujourd’hui pour en tirer une conclusion assurée. EG

>> Lire aussi :

(1) Sortie US des accords de Vienne : le deal entre Trump et Nétanyahou (08/05/2018)

Les Etats-Unis se retirent de l'accord de Vienne (VIDEO) (08/05/2018)

Pourquoi Trump menace-t-il de sortir de l’accord nucléaire iranien d'ici le 12 mai 2018 ? (06/05/2018)

>> Mon fil info « TRUMP » sur Twitter

Bonnes lectures
_____________ooo___________

La DCA syrienne repousse une attaque de missiles israélienne au sud de Damas

Sputnik, le 8 mai 2018


Deux missiles israéliens ont été interceptés par la défense antiaérienne syrienne au-dessus de la ville d’al-Kiswah, située au sud de Damas, annonce la télévision d'État syrienne se référant à une source militaire.
La défense antiaérienne syrienne a intercepté les tirs de missiles israéliens près de la ville d'al-Kiswah située à 23 kilomètres au sud de Damas, indique la télévision d'Etat syrienne, citant une source militaire. 
«Les forces de défense antiaérienne de la Syrie ont abattu deux missiles israéliens. Ils ont été détruits près d'al-Kiswah, dans la banlieue sud de Damas», indique la télévision d'État.

Une source à l'aéroport international de Beyrouth a déclaré à Sputnik qu'au moment présumé de l'attaque contre des positions de l'armée syrienne dans le secteur d’al-Kiswah, des avions israéliens se trouvaient dans l'espace aérien libanais.

Plutôt dans la journée, le service de presse de Tsahal a annoncé que les troupes israéliennes avaient été mises en état d’alerte pour se préparer à une éventuelle attaque qui pourrait être lancée à partir du territoire de la Syrie.

L’autodestruction du Corps des Marines US par le « sociétalement correct »

« Mainz est, ou “était” devrait-on plutôt écrire, un lieutenant-colonel du Corps des Marines qui a été sanctionné d’une façon extraordinaire...