DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

vendredi 11 mai 2018

Dommages de guerre : les USA devront amener la Corée du Nord au même niveau de prospérité que la Corée du Sud

«Si la Corée du Nord prend des mesures courageuses pour une dénucléarisation rapide, les Etats-Unis sont prêts à travailler avec la Corée du Nord pour l'amener au même niveau de prospérité que nos amis sud-coréens», a annoncé Mike Pompeo. Il a expliqué avoir discuté avec le numéro un nord-coréen de «problèmes profonds, complexes, de défis, de décisions stratégiques» que Kim Jong-un «devra prendre», s'il est disposé à une dénucléarisation complète » rapporte RT dans une brève du 11 mai 2018 «Washington évoque une aide financière à la Corée du Nord en cas de «dénucléarisation complète»

€CALYPSE NEWS
Note – L’art du simulacre pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes et faire passer une défaite pour une victoire n’a pas de secret pour Washington. 
Mais pour ses adversaires, il ne s’agit que d’un secret de Polichinelle.

Mieux, les adversaires victorieux ont appris à jouer ce jeu du simulacre pour éviter que Washington ne pète les plombs et casse tout car, du point de vue américain, être défait est une chose mais que cela se remarque trop en est une autre.

Alors va pour une aide bienveillante de Washington qui permettra à la Corée du Nord d’atteindre la prospérité de la Corée du Sud si cette manière de présenter ce dommage de guerre peut épargner le complexe exceptionnaliste américain et nous préserver ainsi du pire. EG

>> Lire aussi :

La signature du Traité de Singapour aura lieu le 12 juin 2018 (10/05/2018)

Corée du Nord : vers la reddition US sous l’égide de la Chine, de la Corée du Sud et du Japon (09/05/2018)

>> Mon fil info « TRUMP » sur twitter

Bonnes lectures
______________ooo________________ 

Washington évoque une aide financière à la Corée du Nord en cas de «dénucléarisation complète»

Mike Pompeo, le secrétaire d'Etat américain, a annoncé que les Etats-Unis étaient prêts à aider Pyongyang, notamment sur le plan financier, si la Corée du Nord entamait une «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible». 

C'est un nouveau cap qui vient d'être franchi dans la détente des relations entre Washington et Pyongyang. Les Etats-Unis se sont dits «prêts» à aider l'économie nord-coréenne et à apporter des «garanties» à Kim Jong-un si Pyongyang prenait des «mesures courageuses» en vue d'une «dénucléarisation rapide et complète», selon le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

Lors d'une rencontre avec son homologue sud-coréenne Kang Kyung-wha à Washington, les deux ministres ont réaffirmé leur demande d'une «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible» de la péninsule coréenne. «Je pense qu'il y a un accord total sur ce que sont les objectifs ultimes», a assuré Mike Pompeo, de retour de Corée du Nord où il a rencontré le dirigeant nord-coréen pour préparer le sommet du 12 juin avec Donald Trump.

«Si la Corée du Nord prend des mesures courageuses pour une dénucléarisation rapide, les Etats-Unis sont prêts à travailler avec la Corée du Nord pour l'amener au même niveau de prospérité que nos amis sud-coréens», a annoncé Mike Pompeo. Il a expliqué avoir discuté avec le numéro un nord-coréen de «problèmes profonds, complexes, de défis, de décisions stratégiques» que Kim Jong-un «devra prendre», s'il est disposé à une dénucléarisation complète.

Le dirigeant nord-coréen a récemment laissé entendre que la dénucléarisation pouvait se concrétiser, «tant que les différentes parties abandonnaient leur politique hostile et les menaces» à l'encontre de Pyongyang. Le président chinois Xi Jinping, qu'il venait de rencontrer, a ensuite demandé à son homologue américain de prendre en compte les «préoccupations de sécurité raisonnables» des Nord-Coréens.

De son côté, la ministre sud-coréenne des Affaires étrangères a assuré vendredi qu'il n'était pas question de commencer à lever les sanctions draconiennes contre la Corée du Nord avant des «mesures plus concrètes, visibles et significatives» vers le démantèlement du programme nucléaire.

Elle a assuré qu'il n'y avait «aucune divergence» entre Washington et Séoul à l'approche de la rencontre entre Donald Trump et le président sud-coréen Moon Jae-in, le 22 mai à la Maison Blanche, et du sommet entre le président américain et le président sud-coréen le 12 juin à Singapour.

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...