DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 6 mai 2018

Djibouti/Lasers : Pékin dément les accusations de Washington

“Pékin a dénoncé le 4 mai des accusations «arbitraires» des Etats-Unis, qui reprochent à la Chine des blessures légères infligées par des lasers à des pilotes américains en vol autour de leur base militaire de Djibouti. «Après une enquête minutieuse, la Chine a fait part de façon claire et nette à la partie américaine que ses pseudo-accusations ne correspondaient pas à la réalité», a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. «Les personnes concernées côté américain devraient veiller à la véracité de leurs propos et ne pas émettre de conjectures et d'accusations arbitraires», a-t-elle souligné lors d'un point presse » rapporte RT dans une brève du 6 mai 2018 «Djibouti : les Etats-Unis accusent la Chine de blesser des pilotes avec des lasers, Pékin dément »

€CALYPSE NEWS
Note – Washington dispose d’armes lasers mais ne peut pas les embarquer sur ses navires et encore moins sur ses avions car ils ne disposeraient pas de la puissance électrique nécessaire pour les faire fonctionner. C’est ballot… EG

>> Lire aussi :

Des lasers « non autorisés » de forte puissance proche de la base chinoise de Djibouti (28/04/2018)

Nouvelle colonisation de l’Afrique par la Chine (10/11/2017)

Xi se voit à même d’ébranler la domination américaine (10/11/2017)

Xi s’est adressé aux soldats chinois de la base de Djibouti (qui) a mis fin au piratage au large de la Somalie (09/11/2017)

>> Mon fil info « XI Jinping » sur Twitter

Bonnes lectures
_____________ooo____________

Djibouti : les Etats-Unis accusent la Chine de blesser des pilotes avec des lasers, Pékin dément

RT, le 6 mai 2018


Selon une porte-parole de la Défense américaine, deux pilotes d'un avion de transport ont subi des blessures aux yeux lorsqu'ils s'apprêtaient à atterrir sur une base à Djibouti. Washington a pointé du doigt Pékin, qui dément toute responsabilité. 

Pékin a dénoncé le 4 mai des accusations «arbitraires» des Etats-Unis, qui reprochent à la Chine des blessures légères infligées par des lasers à des pilotes américains en vol autour de leur base militaire de Djibouti. «Après une enquête minutieuse, la Chine a fait part de façon claire et nette à la partie américaine que ses pseudo-accusations ne correspondaient pas à la réalité», a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. «Les personnes concernées côté américain devraient veiller à la véracité de leurs propos et ne pas émettre de conjectures et d'accusations arbitraires», a-t-elle souligné lors d'un point presse.

Le ministère américain de la Défense s'est plaint formellement et a exigé de Pékin d'enquêter sur ces faits remontant à plusieurs semaines, selon une porte-parole, Dana White. «Il s'agit de faits très graves», avait-elle expliqué, ajoutant : «Cette pratique pose un véritable risque à nos aviateurs». Elle a déclaré être «convaincue» que le ou les responsables ayant pointé ces lasers à forte puissance étaient chinois. 

Deux pilotes d'un avion de transport C-130 ont subi des blessures légères aux yeux lorsqu'ils s'apprêtaient à atterrir sur la base américaine de Djibouti, selon une autre porte-parole, Sheryll Klinkel.

Des responsables américains avaient également déclaré au quotidien Wall Street Journal que le laser provenait probablement de la base militaire chinoise à Djibouti.

Située au niveau de l'aéroport international de Djibouti, petit pays côtier de l'est de l'Afrique, la base de Camp Lemonnier est une installation américaine permanente sur le continent africain. Une autre base américaine est installée à Agadez au Niger pour mener des opérations avec des drones dans le Sahel. La base du Camp Lemonnier est officiellement utilisée pour des opérations antiterroristes en Afrique de l'est et au Yémen.

En 2017, la Chine a également ouvert une base à Djibouti, à quelques kilomètres de celle des Etats-Unis. Il s'agit de la seule dont Pékin dispose à l'étranger.

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...