DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

lundi 7 mai 2018

Accord nucléaire iranien : « Personne ne sait ce que je vais faire le 12 »

« Le locataire de l’Elysée avait, dès la première journée de sa visite d’Etat à Washington le 24 avril, tenté de concilier les positions européenne et américaine en proposant de préserver l’accord d’origine, tout en réclamant qu'il serve de base à l'élaboration d'un nouveau texte […] Si Donald Trump s'est souvent montré inflexible sur ce sujet, il est cependant resté évasif sur sa décision, déclarant notamment : «Personne ne sait ce que je vais faire le 12 [mai].» rapporte RT dans une brève du 6 mai 2018 «Pour Macron, une guerre n'est pas exclue si Washington sort de l’accord sur le nucléaire iranien »

€CALYPSE NEWS
Note - Lors de leurs visites à Washington, Macron, tout comme Merkel, ont probablement était mis au courant par Trump de ses véritables intentions au sujet de l’accord nucléaire iranien et c’est pourquoi, l’un comme l’autre, ont fini par se ranger derrière Trump.

Qu’a-t-il pu leur dire ?

Contrairement à ce que les médias n’ont cessé de rapporter, Trump ne menace pas de sortir unilatéralement de l’accord mais a proposé aux Européens d’en décider eux-mêmes. Et ça change tout.

Ce qui importe pour Trump, ce ne sont pas les failles de l’accord comme, par exemple, « les activités balistiques » qui n’en font pas partie et permettent donc à Téhéran de poursuivre indirectement son programme nucléaire militaire en perfectionnant le vecteur de sa future bombe.

Ce qui lui importe, c’est que ce soient les Européens qui prennent leurs responsabilités. Cet accord est faussé, il est incomplet et ne prévoit rien après son expiration en 2025. En agissant de la sorte, Trump renforce sa position. 
Pourquoi ?

Trump ne veut plus que les USA soient le gendarme du monde et veut se concentrer sur sa politique intérieure. Dans ce sens, il rejoint parfaitement la position de Poutine et de Xi, les révisionnistes. Si les Européens ne veulent pas l’entendre, tant pis pour eux.

Les Européens, ces « insensés » comme les qualifie Lavrov, pensent et agissent comme si le monde ne bougeait pas, comme si nous ne vivions pas une transition historique qui remet toutes les pendules à zéro.

Les Européens continuent de défendre une politique globaliste, belliciste et se prennent pour ce qu’ils ne sont plus depuis que leur protecteur attitré post WW2 n’est plus la puissance mondiale hégémonique.

Il est vraiment consternant d’observer à quel point Macron, Merkel et May sont des zombies vivant dans leurs bulles et leurs illusions, les illusions d’avoir une fois pour toute des privilèges qui leur donnent des droits que les autres n’auraient pas.

C’est véritablement une pathologie psychologique qui interdit à la pensée de se mettre à jour en la bloquant dans une vision du monde passée qui n’existe plus. 
La proposition de Macron consistant à exclure la Russie du Conseil de Sécurité en est une illustration parmi d’autres.

En sommes, Kraken Trump tend un piège aux Européens en jouant sur leurs propres contradictions, celles consistant à se prendre pour ce qu’ils ne sont plus. 
Aujourd’hui, ils n’ont plus d’autres choix que d’adhérer à la politique de Trump ou de disparaître officiellement de la scène internationale.

Ce n’est pas la Russie qui pourrait être exclue du Conseil de Sécurité comme le propose Macron, cela pourrait bien se terminer par une expulsion collective de la France, du Royaume Uni et de l’Allemagne. EG

Lire aussi :

Nucléaire iranien : Macron roulé dans la farine par Trump puis par Poutine (30/04/2018)

Sortir de l’accord nucléaire iranien pour provoquer un changement de régime ? (06/05/2018)

Pourquoi Trump menace-t-il de sortir de l’accord nucléaire iranien d'ici le 12 mai 2018 ? (06/05/2018)

>> Mon fil info « MACRON » sur twitter

Bonnes lectures
 ____________ooo_____________

Pour Macron, une guerre n'est pas exclue si Washington sort de l’accord sur le nucléaire iranien


RT, le 6 mai 2018 (22 :10)


Alors que les tensions entre Washington et Téhéran ne cessent de s'amplifier, Emmanuel Macron a évoqué le risque d’une guerre dans le cas où les Etats-Unis se retireraient de l’accord sur le nucléaire iranien.
Alors que les Etats-Unis ont donné aux Européens jusqu'au 12 mai pour trouver un nouvel accord sur le nucléaire iranien, Emmanuel Macron a mis en garde contre un éventuel retrait de Washington, qui pourrait selon lui mener à un embrasement.

«Nous ouvririons la boîte de Pandore, il pourrait y avoir une guerre», a déclaré le président français à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, le 4 mai. «Je ne pense pas que Donald Trump veut la guerre», a-t-il néanmoins tempéré.

Le locataire de l’Elysée avait, dès la première journée de sa visite d’Etat à Washington le 24 avril, tenté de concilier les positions européenne et américaine en proposant de préserver l’accord d’origine, tout en réclamant qu'il serve de base à l'élaboration d'un nouveau texte.
Celui-ci engloberait, non seulement les activités nucléaires de Téhéran, mais également ses activités balistiques et son rôle jugé «déstabilisateur» par les Occidentaux dans la région. Si Donald Trump s'est souvent montré inflexible sur ce sujet, il est cependant resté évasif sur sa décision, déclarant notamment : «Personne ne sait ce que je vais faire le 12 [mai].»

Du côté de Téhéran en revanche, la position est claire et le président iranien Hassan Rohani a souligné que l'accord de 2015 ne pouvait pas être renégocié.

Le respect par l'Iran des termes de l'accord, qui a obligé le pays à réduire radicalement ses activités nucléaires, a par ailleurs été confirmé à plusieurs reprises par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui surveille la mise en œuvre de l'accord sur le nucléaire iranien.

Le Pentagone commande des « Kinjal » à Lockheed Martin

« Lockheed Martin va concevoir un prototype d' arme hypersonique (Air-Launched Rapid Response Weapon) pour l'armée de l'air amér...