DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

vendredi 25 mai 2018

A Saint-Pétersbourg, Macron prête allégeance au chef du Kremlin

«Je souhaite que la Russie comprenne que la France est son partenaire européen crédible et fiable», a déclaré Emmanuel Macron, affirmant que la France ne s'alignait sur personne. «Nous n'avons pas d'autre choix que de croire et défendre [le multilatéralisme]» rapporte RT dans un article du 24 mai 2018 «Au Forum de Saint-Pétersbourg, Macron et Poutine célèbrent un «nouveau partenariat»

http://cacaou3.blogspot.fr/Note – La France ne s’aligne sur personne mais si vous regardez ci-dessous la vidéo de la conférence de presse conjointe de V Poutine et E Macron (durée 1 :22 :20), vous observerez que le président français est d’accord avec son homologue russe sur tous les grands dossiers du moment, Syrie, Iran, Corée du Nord, Donbass, etc..

Si cela ne qualifie pas un alignement en règle de la France sur la Russie, c’est que cette vidéo et les paroles qu’y prononce Macron ne sont que de fausses informations. Je rappelle la définition qu’en propose Martin Untersinger (1) : Une « fausse information sera donc « toute allégation ou imputation d’un fait dépourvue d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable ».

Cette conférence de presse est tout simplement hallucinante. Vous y voyez notre ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, le dos vouté, la nuque pliée en deux avec la tête prête à rouler au sol tandis que son homologue russe se tient droit, enregistre des passages de la conférence et prend des notes, bref, fait son travail.

Cette conférence est hallucinante car Macron fait tout ce qu’il peut pour avoir l’air de dire quelque chose de digne et souverain mais le ton, le regard, la posture indiquent un homme écrasé par la peur d’en sortir une de travers et de se faire fusiller en direct par Poutine.

Il faut attendre la dernière minute de la conférence de presse pour qu’enfin Macron se reprenne un peu pour annoncer, en réponse à une question de journaliste, qu’il assistera à la coupe du monde de football en Russie si l’équipe de France passe les quarts de finale et que ce sera pour lui, parce qu’il se veut optimiste, l’occasion de rencontrer à nouveau M Poutine. EG

>> Lire aussi : 

(1) Loi contre « les fausses informations » pour censurer la transition historique post-occidentale (24/05/2018)

L’armée syrienne a arrêté environ 300 militaires français (22/05/201)

Le 14 avril était le dernier « trou de souris » pour frapper la Syrie (21/05/2018)

>> Mon fil info « MACRON » sur twitter

Bonnes lectures
_____________ooo______________

Au Forum de Saint-Pétersbourg, Macron et Poutine célèbrent un «nouveau partenariat»

Dans un discours solennel et truffé de références culturelles au côté de Vladimir Poutine, Emmanuel Macron s'est inscrit en rupture avec son prédécesseur François Hollande, en se présentant comme un «partenaire fiable» de la Russie. 

A l'issue de leur entretien, ce 24 mai dans le prestigieux palais Constantin, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont mis de côté leurs divergences pour célébrer un «nouveau partenariat», lors d'un discours dans le cadre du Forum de Saint-Pétersbourg.

«La France est un partenaire traditionnel», a rappelé en introduction le président russe, insistant sur l'augmentation des échanges commerciaux entre les deux pays, concrétisée par la signature d'accords dans plusieurs domaines dont l'énergie, la technologie ou encore la culture.

Dans un discours très solennel et assorti de symboles et de références littéraires et historiques, le président français a pour sa part assuré son homologue que Paris respectait le nouveau rôle de la Russie sur la scène internationale et notamment au Moyen-Orient. Emmanuel Macron a insisté sur le fait que tel était le cas depuis mai 2017, alors qu'il recevait Vladimir Poutine au château de Versailles, marquant ainsi une rupture avec son prédécesseur, François Hollande.

Je souhaite que la Russie comprenne que la France est son partenaire européen crédible et fiable

«Je souhaite que la Russie comprenne que la France est son partenaire européen crédible et fiable», a déclaré Emmanuel Macron, affirmant que la France ne s'alignait sur personne. «Nous n'avons pas d'autre choix que de croire et défendre [le multilatéralisme]», a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a rappelé son attachement et son souhait de voir préservé l'accord sur le nucléaire iranien, malgré la sortie des Etats-Unis. «La position de la Russie est bien connue, nous pensons que l’accord doit être préservé», a assuré pour sa part Vladimir Poutine, ajoutant que l’Iran avait respecté l’accord.

Je me retrouve parfaitement dans les derniers propos de Vladimir Poutine

«Je me retrouve parfaitement dans les propos de Vladimir Poutine», a répondu Emmanuel Macron. «Je n’ai jamais mis en risque l’accord de 2015, je pense qu’il faut le garder, je ne propose pas de le renégocier pour l’élargir mais de le compléter», a-t-il ajouté.

Sur le dossier syrien, le président de la République a affirmé que la politique française n'était pas celle du changement de régime. Il a en outre plaidé pour la mise en place une coordination entre le groupe d'Astana (Iran, Russie, Turquie) et le «small group» (France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Arabie saoudite, Jordanie).

Lire aussi : Syrie : la reprise du processus politique au cœur des discussions entre Poutine et Bachar el-Assad

Le chef de l'Etat français  est en visite officielle en Russie ce 24 mai pour la première fois, comme président, depuis sa prise de fonction en mai 2017 à l'occasion de la 22e édition annuelle du Forum économique de Saint-Pétersbourg. Un an après sa rencontre à Versailles avec Vladimir Poutine, Emmanuel Macron a été accueilli par le président russe au Palais Constantin.

Lire aussi : Economie, questions internationales : Poutine s'est entretenu avec Macron à Saint-Pétersbourg

La France est, avec le Japon, l'invité d'honneur de ce sommet consacré à l'économie, le plus grand de l'année en Russie. De nombreux chefs d'entreprises français ont fait le déplacement.

Plus de 90 événements, parmi lesquels des séances de travail, des tables rondes, des dialogues d'affaires ou encore des débats télévisés sont prévus au programme. Quatre grands piliers thématiques structurent cette conférence qui s'étend sur trois jours : l'économie mondiale à l'ère du changement, l'exploitation du potentiel de croissance de la Russie, le capital humain dans l'économie numérique et la technologie.

Le #Forum économique de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes : quels en sont les enjeux ?

https://t.co/MDZiUx3gIQpic.twitter.com/B2o8Wbd6Vp
— RT France (@RTenfrancais) 24 mai 2018

Lire aussi : Le Forum économique de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes : quels en sont les enjeux ?

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...