DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

jeudi 26 avril 2018

Lors de l’attaque tripartite du 14 avril, l’armée russe est parvenue à détourner certains missiles

« Lors de l’attaque tripartite du 14 avril, l’armée russe est parvenue à hacker les transmissions GPS de sorte que certains missiles ont été détournés. Pis, les systèmes de reconnaissance ami/ennemi ne fonctionnaient plus. Dans ces conditions, il devenait non seulement inutile, mais dangereux d’utiliser les avions de surveillance. » rapporte Réseau Voltaire citant le général Raymond A. Thomas III (commandant en chef des Opérations spéciales (USSOCOM) dans une brève du 26 avril 2018 «Les États-Unis dépassés par la guerre électronique russe »

€CALYPSE NEWS
Note – Inutile de préciser, me semble-t-il, dans quelle déroute se trouvent les forces US, sans parler des forces françaises et britanniques, avec un tel adversaire qui réussit – c’est quasiment incroyable – à détourner des missiles de leur cible et, sait-on jamais, à les retourner contre l’envoyeur ? EG

>> Lire aussi : 

Le BGM-158 JASSM se révèle nettement bien meilleur que le Tomahawk ou le Scalp (16/04/2018)

Syrie : les missiles « Scalp » de l’armée française contiendraient de l’uranium appauvri (isotope U238) (16/04/2018)

La Syrie a opérationnalisé l’effondrement stratégique de l’Occident (15/04/2018)

>> Mon fil info « TRUMP» sur twitter

Bonnes lectures
______________ooo______________

 


Les États-Unis dépassés par la guerre électronique russe

Réseau Voltaire, le 26 avril 2018
http://www.voltairenet.org/article200928.html

Intervenant le 24 avril 2018 au symposium GEOINT 2018, le général Raymond A. Thomas III (commandant en chef des Opérations spéciales (USSOCOM), a révélé l’ampleur de la guerre électronique entre les États-Unis et « l’ennemi » (comprendre la Russie).

Selon lui, « l’ennemi » brouille ou inhibe systématiquement les systèmes US en Syrie, rendant impossible au Pentagone de surveiller la zone de combat. Lors de l’attaque tripartite du 14 avril, l’armée russe est parvenue à hacker les transmissions GPS de sorte que certains missiles ont été détournés. Pis, les systèmes de reconnaissance ami/ennemi ne fonctionnaient plus. Dans ces conditions, il devenait non seulement inutile, mais dangereux d’utiliser les avions de surveillance.

L’autodestruction du Corps des Marines US par le « sociétalement correct »

« Mainz est, ou “était” devrait-on plutôt écrire, un lieutenant-colonel du Corps des Marines qui a été sanctionné d’une façon extraordinaire...