DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

samedi 28 avril 2018

Le dollar sera démoli par une crypto-monnaie… mais laquelle ?

« Les gens qui affirment que le dollar ne sera jamais démoli par les globalistes s’accrochent à la fausse notion qu’il n’y a pas de remplaçant possible à la liquidité du dollar. En réalité, il existe un remplaçant − les crypto-monnaies et la technologie du blockchain […] Mon espoir est que nous puissions éduquer suffisamment de gens pour voir à travers le brouillard de cette guerre cachée ; assez de gens pour sortir de l’autre côté et changer les choses pour le mieux. » écrit Brandon Smith dans un billet du 18 avril 2018 «Le conflit syrien est une distraction cachant une guerre secrète »


€CALYPSE NEWS
Note – Brandon Smith n’est visiblement pas très expert en matière de crypto-monnaies mais sa réflexion n’en est pas moins extrêmement intéressante d’autant que c’est l’un des seuls qui, à ma connaissance, développe une vision cohérente et lucide de la situation.

En deux mots : pour atteindre leur objectif, les globalistes ont besoin d’une monnaie mondiale pour établir leur gouvernement mondial car, comme tout le monde ne le sait malheureusement pas, celui qui contrôle la monnaie contrôle le monde.

La guerre secrète entre globalistes dont parle Brandon Smith est celle de la monnaie du futur qui doit remplacer le dollar sans pour autant valoriser une monnaie conventionnelle existante comme le yuan par exemple puisqu’il s’agit de "réinitialiser" tout le système monétaire.

La seule réponse est évidemment les crypto-monnaies mais là où je ne suis pas d’accord avec Brandon Smith, c’est lorsqu’il parle de BlockChain. Mes lecteurs savent que BlockChain ne peut pas assurer un tel programme pour des raisons de faiblesses structurelles inhérentes à son mode de fonctionnement qui passe par le minage.

La crypto-monnaie qui remplacera donc le dollar sera IOTA (ou un IOTA 2.0) grâce à la technologie Tangle fondée sur la théorie du graphe orienté acyclique (DAG) qui n’a pas besoin de minage pour fonctionner et est donc viable à la fois pour faire face à une infinité d’opérations et à la fois du point de vue du coût énergétique quasiment insignifiant.

Cet avantage majeur ne conviendra pourtant pas aux globalistes qui veulent justement une crypto qui fonctionne via le minage, donc BlockChain, pour garder le contrôle de leur crypto-monnaie mondiale.

Eduquer « assez des gens pour sortir de l’autre côté et changer les choses pour le mieux » commence par une information sur cette guerre fondamentale entre BlockChain et Tangle, BlockChain en tant que technologie d’un pouvoir globaliste tyrannique et Tangle en tant que technologie au service de la liberté des gens et des peuples à condition qu’ils le veuillent… ce qui n’est vraiment pas gagné d’avance. EG

>> Lire aussi : 

BlockChain : le minage des cryptos, une usine à gaz technologique (27/04/2018)

La première appli Tangle labellisée JUP (24/04/2018)


>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures



____________ooo__________

Le conflit syrien est une distraction cachant une guerre secrète

Par Brandon Smith – Le 18 avril 2018 – Source alt-market.com

Traduit par Hervé, relu par Cat pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/le-conflit-syrien-est-une-distraction-cachant-une-guerre-secrete

En mars 2010, j’ai publié un article intitulé « Les mondialistes vont-ils déclencher une autre guerre mondiale ? » sous le nom de plume Giordano Bruno, décrivant ce que je pensais être les déclencheurs les plus efficaces pour un nouveau conflit mondial. Dans cet article, j’ai indiqué que la Syrie était la principale poudrière, suivie de près par l’Iran et le Yémen. Cela a été écrit bien avant que la guerre civile syrienne ne soit orchestrée par des intérêts liés à l’establishment. Je me suis concentré sur des attaques sous faux drapeaux potentielles qui pourraient être utilisées comme justification par les États-Unis ou Israël pour envahir la région, donnant ainsi à la Russie et à la Chine des raisons de riposter, pour l’essentiel sur le plan économique. En fin de compte, ce scénario pouvait parfaitement servir de couverture à l’effondrement délibéré du dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale.

En août 2012, j’ai réitéré mes préoccupations dans un article intitulé « La Syrie et l’Iran sont les dominos qui mènent à la guerre mondiale » juste après que la guerre civile syrienne a commence à prendre de l’ampleur.

Inutile de dire que je n’ai pas changé ma thèse générale depuis lors. Cependant, j’aimerais aborder certains facteurs maintenant que les dangers que j’ai examinés dans ces articles se concrétisent en cette année 2018.

Premièrement, aucune preuve concrète n’a été produite par les agences de renseignement occidentales pour soutenir l’affirmation selon laquelle Bachar al-Assad aurait utilisé des armes chimiques contre son propre peuple. Aucune. Par conséquent, il n’y a aucune base légale pour les dernières attaques de missiles contre le régime. Cette même tactique d’attaque sous faux drapeau a été tentée sous l’administration Obama pour entraîner le peuple américain dans une guerre ouverte en Syrie et elle a échoué. Maintenant, la carte de l’arme chimique est rejouée, cette fois avec un président « conservateur ». L’establishment doit espérer que les Républicains trouveront une certaine excitation à devenir le parti de la guerre si longtemps après les années Bush.

Comme je l’ai demandé la dernière fois qu’une attaque sous faux drapeau chimique a été tentée, qu’avait Assad à gagner en lançant une attaque chimique contre des civils innocents alors qu’il a l’élan tactique et l’avantage dans la guerre « civile » ? La réponse est « rien ». Les seules personnes qui ont quelque chose à gagner en parlant d’une telle attaque, réelle ou fabriquée, sont les gens qui cherchent à créer le chaos pour leur propre bénéfice.

L’insinuation du fauteur de guerre néo-conservateur John Bolton du cabinet Trump, suggère que les néocons sont de retour aux affaires et qu’une guerre à venir est garantie. À ce stade avancé du jeu, il est peu probable que notre gouvernement ou tout autre gouvernement impliqué sur le théâtre syrien se soucie même d’expliquer ses actions. Lorsque les criminels de l’establishment ne se soucient plus de savoir si leur criminalité est transparente pour le public, alors on approche d’un effondrement de la société à grande échelle.

Deuxièmement, chaque théâtre, où Trump s’implique successivement, des tarifs douaniers aux tensions de guerre internationales, devient de plus en plus dramatique et je crois que cela vise à masquer les effets des réductions de bilan et des hausses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale. La guerre réelle et secrète menée ne l’est pas contre la Syrie ou les alliés de la Syrie, mais contre le peuple américain et notre stabilité économique.

En janvier de cette année, j’ai averti que les banques centrales se préparaient à entrer dans un processus accéléré pour dégonfler les énormes bulles financières qu’elles ont créées pour soutenir notre système financier au cours des dernières années. Ce processus se poursuit en effet et chaque augmentation des taux et chaque réduction de bilan successives agiront de manière cumulée. Cela signifie que les banquiers centraux traitent l’économie mondiale comme une tour Jenga surdimensionnée, tirant des blocs ici et là jusqu’à ce que le système s’effondre complètement par manque de stabilité.

Ce dernier événement en Syrie est encore un autre grand geste d’illusion, conçu pour fournir une couverture à la cabale bancaire alors qu’ils débranchent la prise pour le monde financier. Cela intervient également plutôt opportunément avant la prochaine réunion de la Fed les 1er et 2 mai. La réunion devrait inclure une nouvelle hausse des taux d’intérêt ainsi qu’une importante réduction du bilan, ce qui entraînera une autre chute importante des marchés. Toutes les actions négatives sur nos marchés manipulés seront désormais imputées aux activités de l’administration Trump et imputées aux représailles commerciales des pays à l’Est. Les médias traditionnels ne discuteront plus de la réalité selon laquelle les banques centrales sont la véritable cause d’une rupture systémique.

Troisièmement, la tendance actuelle suggère qu’il y aura des représailles économiques conjointes de la part de la Russie et de la Chine. La Chine a publiquement réprimandé le gouvernement américain pour ses frappes en Syrie  et ceci s’est simplement ajouté aux tensions croissantes sur les tarifs douaniers imposés par Trump. Encore une fois, c’est une occasion parfaite de saper l’économie américaine, principalement par le biais de la Chine et de la Russie qui pratiquent un dumping du dollar comme monnaie de réserve mondiale.

La baisse de l’utilisation du dollar a déjà commencé de manière semi-secrète. La monnaie chinoise a été introduite dans le système de panier des droits de tirage spéciaux du FMI, et la Chine a également lancé la première bourse pétrolière internationale qui n’utilise pas le dollar comme pétro-monnaie. Ce que beaucoup de gens ignorent, c’est le fait que l’abandon du dollar est soutenu et encouragé par les globalistes du FMI eux-mêmes.

Un changement imminent du cadre monétaire mondial est souvent qualifié de « grande remise à zéro économique mondiale » par les membres du FMI comme Christine Lagarde. Ce changement sera facilité par les banques centrales qui sabotent leurs économies nationales respectives par la création et la destruction de bulles sur les marchés. En fin de compte, ce ne sera pas le yuan chinois qui remplacera le dollar comme monnaie de réserve mondiale, mais le système de panier des DTS, contrôlé par le FMI.

La question de savoir comment cela peut être fait par les globalistes sans une crise de liquidité sans précédent revient souvent. Je ne suis pas sûr qu’ils se soucient qu’il y ait une crise de liquidité, au moins sur une courte période. Oui, le dollar américain possède un des marchés les plus liquides du monde mais il est faux de supposer que les globalistes ne sacrifieront pas ces marchés pour forcer le public à accepter une centralisation mondiale de l’administration monétaire (l’étape la plus importante et la plus essentielle pour établir un gouvernement mondial).


 ______________________________

Les gens qui affirment que le dollar ne sera jamais démoli par les globalistes s’accrochent à la fausse notion qu’il n’y a pas de remplaçant possible à la liquidité du dollar. En réalité, il existe un remplaçant − les crypto-monnaies et la technologie du blockchain.
___________________________________


Les gens qui affirment que le dollar ne sera jamais démoli par les globalistes s’accrochent à la fausse notion qu’il n’y a pas de remplaçant possible à la liquidité du dollar. En réalité, il existe un remplaçant − les crypto-monnaies et la technologie du blockchain.

Le FMI a récemment applaudi aux systèmes de blockchain et des crypto-monnaies comme une force de rajeunissement potentielle dans les transactions monétaires internationales. Loin d’être opposés aux crypto-monnaies, les élitistes du monde entier s’y sont attelés avec éloges et investissements.

La réinitialisation économique mondiale ne concerne pas l’Est par rapport à l’Ouest. Il ne s’agit pas de guerre commerciale et de nationalisme. Non, la réinitialisation globale concerne la centralisation des actifs par les banquiers et la consolidation du pouvoir. Au-delà de cela, il s’agit de faire ACCEPTER par le public la réinitialisation comme nécessaire et « bonne » pour la société. Les globalistes veulent que nous quémandions leurs nouvelles lois. Quand on comprend cette vérité simple, tous les événements actuels et les désastres de notre époque commencent à avoir du sens. La crise est le chemin le plus rapide vers la complaisance et la tyrannie.

Le bourbier syrien est un chemin vers une calamité fabriquée et guidée. Ses effets continueront à s’infiltrer dans le monde économique comme une excuse internationale pour une guerre commerciale. La Syrie est un jeu de fumée et de miroirs.


___________________________

Mon espoir est que nous puissions éduquer suffisamment de gens pour voir à travers le brouillard de cette guerre cachée ; assez de gens pour sortir de l’autre côté et changer les choses pour le mieux.
_______________________________


La vraie guerre, une guerre secrète, se dispute entre les champions de la liberté et les globalistes menteurs. Pour l’instant, elle reste une guerre froide, une bataille de principes et de faits contre la désinformation et la peur. Un jour cette guerre deviendra une guerre chaude. Jusqu’à ce moment-là, les distractions vont assaillir le public comme la grêle. Mon espoir est que nous puissions éduquer suffisamment de gens pour voir à travers le brouillard de cette guerre cachée ; assez de gens pour sortir de l’autre côté et changer les choses pour le mieux.

Brandon Smith

Note du Saker Francophone

Brandon Smith continue à tenir son cap d'une fausse opposition Est/Ouest et le show de Xi l'an dernier à Davos plaide pour cette logique. On peut avoir aussi d'autres avis ou d'autres analyses et nous vous en proposons d'autres, notamment sur une guerre froide 2.0, où le double jeu des Chinois pour leur permettre de se réindustrialiser avant de s'émanciper. De futures ruptures nous en dirons peut-être plus sur ces différentes théories.

Washington suspend indéfiniment ses provocations militaires contre Pyongyang (qui conserve ses armes nucléaires intactes)

“Le ministère américain de la défense a annoncé vendredi 22 juin suspendre indéfiniment de nouveaux exercices militaires conjoints entre le...