€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mercredi 18 avril 2018

La Russie cesse ses livraisons d’avion Antonov 124 à l'OTAN


« Le groupe russe Volga-Dniepr a annoncé arrêter à la fin de l'année de fournir ses avions Antonov 124 aux armées de l'Otan, un coup dur pour l'Alliance atlantique et […] particulièrement dur pour l'armée française, handicapée par les retards de livraison et les problèmes techniques du nouvel avion de transport militaire européen A400M et très dépendante des Antonov 124 pour ses missions extérieures, notamment au Sahel. » rapporte Le Figaro avec AFP dans une brève du 18 avril 2018 «L'Otan perd un fournisseur russe d'avions de transport militaire ».

€CALYPSE NEWS
Note – La France a renoncé à produire ses propres avions de transport militaire depuis des années. 

Elle comptait sur l’A400M européen qui suit pourtant le même déplorable destin que le F35 US, chacun incapable d’être opérationnel.
Cette décision russe semble être une réponse aux fourberies scabreuses et suffisantes de notre ballot national qui joue de plus en plus la baudruche. EG

>> Lire aussi :

Syrie : le non-respect par Macron du droit international lui coûtera la peine maximale (17/04/2018)


Le BGM-158 JASSM se révèle nettement bien meilleur que le Tomahawk ou le Scalp (17/04/2018)


Syrie : les missiles « Scalp » de l’armée française contiendraient de l’uranium appauvri (isotope U238) (17/04/2018)

>> Mon fil info « MACRON » sur twitter

Bonnes lectures
_______________ooo____________

L'Otan perd un fournisseur russe d'avions de transport militaire

  • Par  Le Figaro.fr avec AFP
  • Mis à jour le 18/04/2018 à 18:38
  • Publié le 18/04/2018 à 18:32
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/04/18/97001-20180418FILWWW00289-l-otan-perd-un-fournisseur-russe-d-avions-de-transport-militaire.php

Le groupe russe Volga-Dniepr a annoncé arrêter à la fin de l'année de fournir ses avions Antonov 124 aux armées de l'Otan, un coup dur pour l'Alliance atlantique et la France, très dépendantes de ces appareils. "Nous nous retirons progressivement du marché du transport militaire (...) Le groupe ne participera pas à l'appel d'offres initié par l'Otan dans sa configuration actuelle", a annoncé Volga-Dniepr dans un communiqué transmis à l'AFP.

Concrètement, Volga-Dniepr ne prolongera pas un contrat expirant à la fin de l'année 2018 pour la fourniture de ses Antonov 124 à dix armées européennes de l'Otan. Ce contrat, nommé Salis, était prolongé chaque année depuis 2006, selon l'Otan. Dans un communiqué, l'Otan a précisé "travailler avec les pays du contrat Salis pour explorer des options correspondant à leurs besoins aériens à partir de janvier 2019".

Les dix nations de l'Otan qui bénéficient du contrat Salis sont la Belgique, la République tchèque, la France, l'Allemagne, la Hongrie, le Luxembourg, la Norvège, la Pologne, la Slovaquie et la Slovénie. Le retrait de Volga-Dniepr est un coup particulièrement dur pour l'armée française, handicapée par les retards de livraison et les problèmes techniques du nouvel avion de transport militaire européen A400M et très dépendante des Antonov 124 pour ses missions extérieures, notamment au Sahel.

En mars 2017, un rapport parlementaire français avait souligné la "dépendance très lourde" de la France vis à vis de ses fournisseurs russes et ukrainiens d'avions de transport militaire. Il n'existe qu'une vingtaine d'An-124 dans le monde, détenues par trois compagnies: le groupe public russe Flight Unit FU-224, la société privée ukrainienne Antonov Airlines, qui fournit également l'Otan, et Volga-Dniepr, qui possède la majorité des appareils existant.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

DEEP-STATE : DUPEE, L’ARMEE ARRÊTE UNE COPIE CARBONE DE NANCY PELOSI

    Dimanche 9 mai 2021 à 04h20 (350) par Eric Gaillot – Dans une note (1) du 7 mai 2021 via RRN, Michael Baster nous rapporte que, dans le...