DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

vendredi 27 avril 2018

BlockChain : le minage des cryptos, une usine à gaz technologique

« La start-up de minage de crypto-monnaies appelée Trésorio a fait une drôle de proposition à certains bâtiments. En effet, elle propose de les chauffer gratuitement en échange d’un espace de stockage pour ses serveurs informatiques….« À terme, au-delà du minage de crypto-monnaies, nos serveurs seront loués pour leur puissance technologique, car nous aurons besoin de plus en plus de machines pour faire fonctionner les objets connectés, l’intelligence artificielle ou par exemple séquencer l’ADN dans les laboratoires. » rapporte Amélie dans une brève du 27 avril 2018 «Le minage de crypto-monnaies va chauffer gratuitement des bâtiments à Metz »

€CALYPSE NEWS
Note – Contrairement à ce qu’estime Amélie, ce n’est pas du tout une bonne idée mais la voie royale pour aller dans le mur. 
BlockChain est une technologie victime de son succès mais ne peut pas être considérée comme une solution viable à moyen et long terme.

Dans la vie, rien n’est gratuit. Cette proposition de Trésorio montre que ses responsables n’ont aucune conscience de la réalité du monde fini dans lequel nous vivons. Or, avec BlockChain et toutes ses magnifiques applications comme les objets connectés, l’intelligence artificielle ou le séquençage ADN, la quantité de blocks à miner au quotidien va quasiment être infinie.

Cette démarche de Trésorio est d’autant plus regrettable qu’il existe une alternative qui permet de faire la même chose, en mieux et sans minage. Cette alternative, c’est la technologie Tangle basée sur la théorie du graphe orienté acyclique (DAG). 
Sauf que, naturellement, pour une société qui tire ses revenus du minage, cette alternative n’est évidemment pas intéressante.

Il reviendrait aux pouvoirs publics de mettre un œuvre une véritable politique virtuelle pour développer la technologie Tangle (1) et réserver BlockChain pour ce à quoi il est adapté, c’est-à-dire des applis qui ne pose pas le problème du scalage, c’est-à-dire qui n’induisent pas des quantités phénoménales de blocks à miner qui vont finir par consommer toute l’énergie de la planète.
Une remarque toutefois: ce que propose Trésorio n'est rien d'autre que du troc et ça, j'approuve pleinement mais à mon avis, ça ne va pas du tout plaire au fisc français.
Personne n'est dupe, et cette annonce n'est rien d'autre que de l'esbroufe et cela va vite finir par faire que Trésorio va louer son local, le bailleur va payer l'eau chaude de son locataire et l'Etat prendre sa commission.
Sauf que ça va poser des problèmes de normes, de statut professionnel et d'assurances. Bref, que des soucis de paperasserie en vue et peu de chance de réussir dans notre système actuel.
Pour que cela puisse fonctionner, il faudrait que ce projet soit réalisé dans le contexte d'un JUP (Jardin Urbain Permaculturel).
EG

>> Lire aussi : 

(1) La première appli Tangle labellisée JUP (24/04/2018)

CORSE >> Myrte, l’avenir énergétique permaculturel pour une Corse autonome et indépendante (24/03/2018)

DEX >> La décentralisation des échanges et son application pour la Corse (27/03/2018)

>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures

_____________ooo__________


Le minage de crypto-monnaies va chauffer gratuitement des bâtiments à Metz

Par Amélie, le 27 avril 2018


La start-up de minage de crypto-monnaies appelée Trésorio a fait une drôle de proposition à certains bâtiments. En effet, elle propose de les chauffer gratuitement en échange d’un espace de stockage pour ses serveurs informatiques.

Une première en France

C’est la ville de Metz qui pourrait bien bénéficier de ce système pour la première fois en France. La start-up Trésorio spécialisée dans le minage des crypto-monnaies est entrée en contact avec Dalkia, la filiale d’EDF. Les ingénieurs ont en effet cherché un moyen de reconduire la chaleur émise par les serveurs informatiques vers des bâtiments. Jonathan Klein, le co-fondateur de Trésorio, a expliqué : « L’idée est de réutiliser l’eau chaude sortie du système de refroidissement pour alimenter le chauffage d’autres bâtiments. »

Il faut en effet savoir que Trésorio représente une centaine de serveurs qui fonctionnent 24 heures sur 24. Il faut plus de 5 000 litres d’eau en continu et les machines sont regroupées dans un entrepôt de 250 m². Aussi, l’entrepreneur âgé de seulement 27 ans a trouvé une idée qui devrait satisfaire tout le monde : « La chaleur émise par 3 m² d’entrepôt permettrait à elle seule de chauffer une piscine municipale… Au contact d’un serveur, l’eau passe instantanément de 5 à 20 °C ! »

Un échange stratégique

Trésorio demande donc une place gratuite dans un bâtiment et chaufferait celui-ci gratuitement en échange. La start-up paie l’électricité dont elle a besoin pour ses serveurs. Dès le mois prochain, le dispositif sera testé dans un hôpital de Metz, puis dans une entreprise de pneus. Les serveurs installés au sein de ces établissements permettront de chauffer gratuitement une surface équivalente à 100 m² environ.

L’entrepreneur ne manque pas d’ambition et est ravi de ses premières collaborations. Il a d’ailleurs déclaré que ce n’était que le début d’une belle aventure : « À terme, au-delà du minage de crypto-monnaies, nos serveurs seront loués pour leur puissance technologique, car nous aurons besoin de plus en plus de machines pour faire fonctionner les objets connectés, l’intelligence artificielle ou par exemple séquencer l’ADN dans les laboratoires. »


Il faut bien avouer que l’idée est très intéressante. À suivre !

Eux, ils crèveront sans suite, car ils n'auront même pas le temps de se repentir

« La Russie aura recours à l'arme nucléaire uniquement en cas de frappe nucléaire lancée contre son propre territoire, a déclaré Vladimi...