DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

vendredi 20 avril 2018

BitCoin pour résister à la répression russe contre Telegram

“… , le département de la sécurité russe a annoncé que la solution Telegram serait immédiatement interdite. La société a refusé de remettre des données d’utilisateur. Un jour seulement après cette interdiction, le PDG de Telegram Pavel Durov a déclaré vouloir utiliser le Bitcoin afin de financer le développement de solutions permettant aux utilisateurs russes d’accéder à l’application » rapporte Tiana dans une brève du 19 avril 2018 «Telegram utilise le Bitcoin pour contourner l’interdiction de la Russie »

€CALYPSE NEWS
Note – Le projet de Pavel Durov d’utiliser BitCoin pour contourner l’interdiction de Telegram par la Russie est une idée géniale qui montre que P Durov a, lui, bien compris l’intérêt des cryptos pour résister au Système, qu’il soit occidental ou eurasiatique, et défendre l’indépendance et la souveraineté populaire des communautés humaines.

C’est exactement pour cette même raison que je propose dans mon projet JUPc, un « Jardin Urbain Permaculturel corse », la création d’un écosystème cryptomonétaire pour permettre à la communauté corse de récupérer le pouvoir de création monétaire sans lequel aucune autonomie réelle n’est envisageable. Et si ça ne fonctionne pas avec des cryptos, il y a toujours la possibilité d’utiliser des coquillages parce que ce qui compte, ce n'est pas la crypto ou les coquillages, mais l'esprit vertical d'indépendance. EG

>> Lire aussi :

JUP-03a >> Sitrep du 19 avril 2018 (19/04/2018)

Le FMI prépare les esprits à la prochaine crise financière (19/04/2018)

TENDANCE BTC >> Vers une crypto mondiale basée sur BitCoin ? (19/04/2018)

>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures

___________ooo___________


Telegram utilise le Bitcoin pour contourner l’interdiction de la Russie

Par Tiana le 19 avril 2018


Récemment, les autorités russes ont décidé d’interdire l’application de messagerie instantanée Telegram. Le tribunal de Moscou a pris cette décision le 15 avril dernier. Dans un effort pour combattre le terrorisme dans le pays, le département de la sécurité russe a annoncé que la solution Telegram serait immédiatement interdite. La société a refusé de remettre des données d’utilisateur. Un jour seulement après cette interdiction, le PDG de Telegram Pavel Durov a déclaré vouloir utiliser le Bitcoin afin de financer le développement de solutions permettant aux utilisateurs russes d’accéder à l’application.

Telegram veut défier les autorités russes

Les utilisateurs de l’application n’ont plus eu accès à Telegram. Au cours des dernières 24 h, la messagerie instantanée a été bloquée par les fournisseurs d’accès Internet en Russie. Cette décision a été prise en raison du refus de la société de fournir des clés de cryptage aux agences de sécurité russes. Selon le PDG de l’entreprise, c’était une décision facile. Ils ont promis à leurs utilisateurs 100 % de confidentialité et préfèrent cesser leur activité que de ne pas respecter cette règle, a-t-il ajouté.

Telegram est en conflit avec le gouvernement russe depuis un certain temps. Le service de messagerie cryptée est utilisé partout dans le monde. D’ailleurs, c’est une application très connue au Moyen-Orient. Les autorités russes ont affirmé l’utilisation de Telegram à des fins terroristes.

L’utilisation du Bitcoin pour résister à la répression du gouvernement russe

Pavel Durov a refusé les demandes des autorités russes. Il a préféré stopper ces activités dans le pays. Il a expliqué que, malgré l’interdiction, aucune baisse significative de l’engagement des utilisateurs n’a été constatée jusqu’à présent.



Source : Pixabay. Telegram voudrait utiliser le Bitcoin pour financer le développement de solutions permettant aux utilisateurs russes d’accéder à l’application.


La Russie représente environ 7 % de la base d’utilisateurs de Telegram. Et même si la société perd tout ce marché, la croissance de la société dans d’autres pays va compenser cette perte. Mais M. Durov a indiqué qu’il est important pour lui de conserver ses utilisateurs russes.

Italie, une alliance de circonstance entre opportunistes sans avenir

« Le nouveau gouvernement semble finalement prendre forme en Italie; c’est l’un des plus étranges assemblages que l’on puisse imaginer. Le M...