€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 4 mars 2018

Vers un système monopolistique de capitalisme d’état et de banque centrale réunis



« Donc et c’est notre pari, fondamentalement, l’inflationnisme va être confirmé, ce sera la doctrine officielle, ce sera même l’accentuation de l’inflationnisme-principe qui règne depuis le début des années 80 […] On va s’enfoncer dans ce que j’appelle le système monopolistique de capitalisme d’état et de banque centrale réunis […] Au plan financier il n’existe pas de prophète, il n’y a que des imposteurs et des illusionnistes… Personne ne sait quoi que ce soit et si quelque chose réussit, c’est le hasard qui en est la cause, pas le savoir. » écrit Bruno Bertez en conclusion d »un billet du 4 Mars 2018 «Billet: il n’y a ni initié ni savant »



€CALYPSE NEWS
Note – Dans ce billet, Bruno Bertez recense plusieurs dimensions de la contradiction fondamentale de notre système et en conclut que « Sous tous les aspects, nous sommes dans une phase de transition historique. »

Et d’enfoncer le clou : « Il apparaît que non seulement l’avantage de Washington en matière d’armements est contesté mais surtout que les américains n’ont plus le ressort organique interne pour faire face à la situation: fossé entre le civil et le militaire, divisions de la société, fragilité financière, absence de soutien du côté de l’étranger, même des vassaux. Les échecs des 15 dernières années les ont minés. » écrit-il.

Et d’en arriver à ce constat : « Pour toutes ces raisons, le beurre et les canons, nous affirmons que moins que jamais les Etats-Unis ne peuvent prendre le moindre risque d’une crise financière. » d’où sa conclusion que j’ai reprise pour mon titre : Vers « un système monopolistique de capitalisme d’état et de banque centrale réunis. »

Cette transition historique n’est, de mon point de vue, qu’une tentative d’adapter à l’Occident le système déjà hyper développé en Chine et en Russie qui ont déjà une longueur d’avance et nous, c’est logique, une guerre de retard.

Mais on ne fait pas une telle révolution systémique en quelques mois ni en quelques années et le retard est tel qu’il me semble bien utopique d’y croire. C’est pourquoi, dans l’esprit des zombies occidentaux décadents, la guerre mondiale nucléaire est une nécessité.

Les zombies occidentaux ne peuvent pas raisonner autrement car pour eux, c’est ça – avec l’illusion d’une victoire du fait de leur absence d'instinct de survie qui en font des zombies - ou devenir le Tiers-monde du XXI ième siècle, autrement dit la mort dans l’esprit d’une civilisation qui se considère encore comme le phare (et le gendarme) du monde.

EG

>> Lire aussi : 

Les zombies font comme si la Russie n’existait pas (04/03/2018)

Si nous ne nourrissons pas le monstre financier, il va nous dévorer. C’est pourquoi la guerre est dans les tuyaux. (03/03/2018)

Avertissement de Poutine à tous ceux (les Européens en premier) qui vivent dans le passé et sont incapables d’appréhender le futur (03/03/2018)

>> Mon fil info "La Dette" sur Twitter

Bonnes lectures
_____________ooo___________

Billet: il n’y a ni initié ni savant

Par Bruno Bertez, le 4 Mars 20198

https://brunobertez.com/2018/03/04/billet-il-ny-a-ni-initie-ni-savant/

L’actualité forte a tendance à faire oublier le fondamental.
Je considère qu’il ne faut jamais le perdre de vue et que c’est précisément quand on le perd de vue que l’on se ruine.
La situation qui prévaut sur les marchés, en politique et en politique étrangère est tellement passionnante que les commentateurs en oublient the Big Picture, le cadre général.

The Big Picture c’est:

- que nous sommes dans une crise historique; la crise vient de loin de très loin, c’est une crise du système, il bute sur ses limites

- que cette crise a été repoussée par des moyens monétaires qui viennent à échéance; d’où ma double idée de transition d’une part et de croisée des chemins d’autre part

- que cette crise a disloqué les sociétés civiles car les remèdes ont été des remèdes de classe, des remèdes spoliateurs ,

- que cette crise a clôturé la phase de mondialisation/ coopération et que la compétition stratégique belliqueuse a repris  de plus belle

- que l’imperium américain  est contesté tant en raison des contradictions internes  des Etats-Unis qu’en raison de la montée en puissance des  rivaux

- que le système a du plomb dans l’aile, il vit dans le simulacre  et qu’il donne l’impression d’être chaotique, mais qu’en profondeur il y a une logique à l’oeuvre

- que les moyens intellectuels pour le comprendre sont inadaptés, le corpus théorique a dégénéré en roman, en narrative ridicule.

- le monde des signes en général a pris son autonomie et faute d’esprit critique pour le remettre à sa place, ce monde des signes s’est substitué au monde réel ce qui provoque un défaut, un manque structurel d’adaptation.


Sous tous les aspects nous sommes dans une phase de transition historique.

A ceux qui croient que nous exagérons, nous renvoyons aux derniers développements stratégiques avec les dernières annonces de Poutine qui changent la donne militaire.

_________________________

Les américains ont du mal à masquer leur sidération. Il apparaît que non seulement l’avantage de Washington en matière d’armements est contesté mais surtout que les américains n’ont plus le ressort organique interne pour faire face à la situation: fossé entre le civil et le militaire, divisions de la société, fragilité financière, absence de soutien du côté de l’étranger, même des  vassaux.  Les échecs des 15 dernières années les ont minés.
___________________ 


Les américains ont du mal à masquer leur sidération. Il apparaît que non seulement l’avantage de Washington en matière d’armements est contesté mais surtout que les américains n’ont plus le ressort organique interne pour faire face à la situation: fossé entre le civil et le militaire, divisions de la société, fragilité financière, absence de soutien du côté de l’étranger, même des  vassaux.  Les échecs des 15 dernières années les ont minés.

The World America Made cher aux néos cons est contesté de l’intérieur et de l’extérieur.

Par ailleurs le maintien ou la défense des positions américaines impliquent plusieurs choses:

- des dépenses considérables pour réorienter les armements

- des dépenses pour soutenir l’économie, acheter les votes,  et tenter de maintenir à coups de trillions l’unité nationale

- des déficits budgétaires et commerciaux  qui affaiblissent le système et minent la confiance  intérieure et extérieure


____________________________

Pour toutes ces raisons, le beurre et les canons, nous affirmons que moins que jamais les Etats-Unis ne peuvent prendre le moindre risque d’une crise financière. 
_________________________________ 


Pour toutes ces raisons, le beurre et les canons, nous affirmons que moins que jamais les Etats-Unis ne peuvent prendre le moindre risque d’une crise financière. 

Ce serait signer leur perte dans la compétition géostratégique. Leurs adversaires sont moins ouverts et leur système est plus contrôlé que le système américain, celui-ci est surexposé, surdéployé.

Donc, et c’est notre pari, fondamentalement l’inflationnisme va être confirmé, ce sera la doctrine officielle, ce sera même l’accentuation de l’inflationnisme-principe qui règne depuis le début des années 80.

Ceux qui jouent la rigueur et l’assainissement se trompent : historiquement les USA  non seulement ne peuvent corriger leurs déséquilibres, mais ils sont nécessairement obligés de les aggraver. Et ceci passera par des mesures de contrôle, de protection, de  restriction des libertés. Le dirigisme va se renforcer, on va s’écarter encore plus d’un système de liberté et de vrai marché.


_____________________________

On va s’enfoncer dans ce que j’appelle le système monopolistique de capitalisme d’état et de banque centrale réunis. 
______________________________ 


On va s’enfoncer dans ce que j’appelle le système monopolistique de capitalisme d’état et de banque centrale réunis. 

Au plan financier il n’existe pas de prophète, il n’y a que des imposteurs et des illusionnistes. Toutes les stupidités sur les relations  entre le risque, la performance, la certitude d’être gagnants à long terme, la diversification, toutes ces stupidités sont des attrape nigauds de marketing. Personne ne sait quoi que ce soit et si quelque chose réussit c’est le hasard qui en est la cause, pas le savoir.

Il n’y a ni initié ni savant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

WW3 : COVID-19, LA VACCINATION PAR ARNm PREPARE LE TERRAIN A UNE ATTAQUE FINALE DU PCC CONTRE L’OCCIDENT

  WW3 : COVID-19, LA VACCINATION PAR ARNm PREPARE LE TERRAIN A UNE ATTAQUE FINALE DU PCC CONTRE L’OCCIDENT Jeudi 18 mars 2021 à 05h00 (3...