€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

jeudi 1 mars 2018

Pourquoi l’Europe tergiverse à règlementer les crypto-monnaies ?



« La pertinence de nouvelles règles européennes sur les monnaies numériques est toujours en suspens à Bruxelles, où l’exécutif européen hésite à se saisir du sujet. C’est comme toujours l’impuissance européenne qui attend comme on dit pudiquement une réponse à l’international, ce qui veut dire que les Américains qui sont les vrais patrons de l’Europe se décident avant que nous prenions la même décision qu’eux ! » écrit Charles Sannat dans une brève du 1er mars 2018 «Bruxelles tergiverse et temporise sur l’encadrement du Bitcoin » 


€CALYPSE NEWS

Note – Pour Charles Sannat, l’Europe hésite à règlementer les crypto-monnaies parce qu’elle attend de voir ce que les Américains vont décider afin de faire comme eux.
Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec C Sannat. Ce n’est pas une question de suivisme atlantiste qui freine l’Europe à légiférer sur les cryptos.
Pour moi, le problème est beaucoup plus fondamental : les autorités européennes autant qu4américaines ne parviennent pas à se mettre d’accords sur ce qu’est réellement une crypto-monnaie.
Pire : les crypto-monnaies sont-elles des monnaies ou simplement des cryptos, comme je préfère les appeler, c’est-à-dire une sorte d’objet indéfinissable qui peut être à la fois considéré comme une monnaie, à la fois comme plein d’autres choses que ne sont pas les monnaies conventionnelles.
Je vais donner un exemple très simple mais qui devrait bien poser le problème : en Russie, les électeurs votent avec des cryptos ! Chaque électeur reçoit une crypto avant les élections et c’est avec cette crypto qu’ils vont choisir leur candidat. A-t-on jamais glissé un billet de 10 euros dans une urne pour voter ?
C’est pourquoi je pense que si les autorités européennes et américaines hésitent à règlementer les crypto-monnaies, c’est parce qu’elles n’arrivent pas à cerner ce que c’est, ou plus exactement tout ce que c’est, en plus d’être une monnaie.
Les cryptos, c’est un autre monde que celui que nous avons connu jusqu’à présent. Le système crypto est une révolution ontologique de notre monde infiniment plus puissante, vaste et radicale que ne le fut Internet. Aujourd’hui, personne n’est capable d’imaginer tout ce que l’on pourra faire avec ce système tellement c’est infini.
Tous les jours, de nouvelles applications sont mises sur le marché, des professions entières vont disparaître comme celle des banquiers, des notaires, des avocats, la plupart des fonctionnaires de l’administration, le fisc et les gouvernements eux-mêmes.
Finalement, la seule chose que pourrait faire l’Europe, c’est de pondre une directive interdisant d’utiliser le mot « crypto-monnaie » et imposer l’emploi plus simple et plus juste de « crypto », tout court.
Parce que le système des cryptos, c’est d’abord des technologies comme la Blockchain pour la plus connue à cause de Bitcoin ou DAGS, le graphe acyclique orienté, pour la plus prometteuse des cryptos, l’IOTA.
EG

 >> Lire aussi : 
 
Israël : propriété et non monnaie, une crypto est un moyen de paiement distribué donc une immobilisation incorporelle non soumise à la TVA pour les particuliers (21/02/2018)

Bitcoin est une monnaie car « la monnaie est ce contre quoi tous les autres biens et services sont échangés » (16/02/2018)

Monnaie libre, le premier instrument fondamental de la souveraineté du peuple (08/02/2018)

>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures
____________ooo______________

Bruxelles tergiverse et temporise sur l’encadrement du Bitcoin

Par Charles Sannat, le 1 mars 2018


La pertinence de nouvelles règles européennes sur les monnaies numériques est toujours en suspens à Bruxelles, où l’exécutif européen hésite à se saisir du sujet.

C’est comme toujours l’impuissance européenne qui attend comme on dit pudiquement une réponse à l’international, ce qui veut dire que les Américains qui sont les vrais patrons de l’Europe se décident avant que nous prenions la même décision qu’eux !

Cela donne en novlangue bruxelloise :

“Face à «l’importante spéculation» dont font l’objet les cryptomonnaies, la Commission européenne attend une réponse de l’international.
«Nous n’excluons pas d’aller de l’avant au niveau de l’UE» si le bloc voit qu’il n’y a pas de «réponse claire» au niveau international pour faire face aux risques émergeant du Bitcoin et autres, a déclaré Valdis Dombrovskis, le vice-président de la Commission, le 26 février.

L’exécutif devrait également s’appuyer sur l’évaluation des différentes autorités de surveillance bancaires en Europe (AES) pour évaluer le besoin de nouvelles règles.

Les AES sont les autorités de régulation de l’UE pour les banques, les marchés et les investisseurs institutionnels (compagnies d’assurance et fonds de pension).

La décision de l’UE pourrait survenir «plus tard cette année ou en début d’année prochaine», a déclaré Valdis Dombrovskis aux journalistes après la conclusion de la première table ronde sur les cryptomonnaies qui s’est tenue à Bruxelles.

La question des cryptomonnaies devrait être discutée lors de la réunion ministérielle du G20 à Buenos Aires (Argentine) le mois prochain.”
Blablablabla, alors si le sujet des cryptomonnaies est loin d’être le plus crucial sur le plan économique, cela illustre parfaitement l’incapacité à avoir une politique européenne indépendante.

Charles SANNAT

Source Euractiv.fr ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

WW3 : COVID-19, LA VACCINATION PAR ARNm PREPARE LE TERRAIN A UNE ATTAQUE FINALE DU PCC CONTRE L’OCCIDENT

  WW3 : COVID-19, LA VACCINATION PAR ARNm PREPARE LE TERRAIN A UNE ATTAQUE FINALE DU PCC CONTRE L’OCCIDENT Jeudi 18 mars 2021 à 05h00 (3...