DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mardi 20 mars 2018

Cryptos >> Pas de règlementation en vue au G20 de Buenos Aires

« Il semble finalement qu’il y ait peu de chance pour que les leaders financiers du G20 réussissent à trouver un accord sur un cadre réglementaire relatif aux crypto-monnaies…. le FSB, c’est-à-dire le Financial Stability Board, est l’organisme qui coordonne la régulation financière au sein du G20. Or, sa position envers les monnaies virtuelles n’est pas très claire. Il semble en effet que le FSB ne voit pas véritablement de danger dans les crypto-monnaies […] Il n’y aura donc pas de réglementation à l’heure actuelle malgré les demandes de pays comme l’Allemagne, le Japon ou encore la France » écrit µAmélie dans une brève du 20 Mars 2018 «Les crypto-monnaies ne représentent aucun danger selon le FSB »


€CALYPSE NEWS
Note – Face aux désaccords multiples et radicaux entre les différents pays du G20, le Financial Stability Board (FSB), l’organisme qui coordonne la régulation financière au sein du G20, renonce à règlementer les cryptos contredisant ainsi les souhaits de l’Allemagne, du Japon ou encore de la France.

Le vrai problème est que ces autorités monétaires ne sont pas compétentes en la matière car elles sont confrontées à un objet, les cryptos, qui n’est qu’une des multiples applications de Blockchain qui est une technologie. Comment les autorités financières pourraient-elles règlementer une technologie qui bouleverse tous les domaines de nos sociétés ?

Ce n’est pas le rôle des autorités financières de règlementer les cryptos. Il n’existe d’ailleurs aucune autorité compétente et légitime, aujourd’hui, pour le faire car les cryptos et BlockChain sont d’un autre monde que celles-ci.

D’ici cinq à dix ans, ces autorités n’existeront plus. Pas plus que le système monétaire conventionnel qu’elles ne contrôlent déjà plus.

Tout est à inventer…

EG


>> Lire aussi :

Crypto : une action en justice en Russie contre Google (19/03/2018)

TENDANCE BTC >> BitCoin se redresse, les autorités sont larguées, ridiculisées et stupides (16/03/2018)

Les autorités indiennes n’ont pas réussi à comprendre et à maitriser BitCoin (16/03/218)


>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures
____________ooo______________

Les crypto-monnaies ne représentent aucun danger selon le FSB

Par Amélie, le 20 Mars 2018


De très nombreux pays du G20 demandent l’établissement d’une réglementation stricte concernant les crypto-monnaies. Le G20 se tient cette semaine à Buenos Aires en Argentine et est l’occasion rêvée pour une discussion réfléchie au sujet des monnaies numériques. Cependant, tout le  monde est bien loin d’être d’accord.

Des règles difficiles à trouver

Il semble finalement qu’il y ait peu de chance pour que les leaders financiers du G20 réussissent à trouver un accord sur un cadre réglementaire relatif aux crypto-monnaies. En effet, les approches sont trop différentes d’un pays à l’autre. Et c’est loin d’être le seul problème. En effet, le FSB, c’est-à-dire le Financial Stability Board, est l’organisme qui coordonne la régulation financière au sein du G20. Or, sa position envers les monnaies virtuelles n’est pas très claire.

Il semble en effet que le FSB ne voit pas véritablement de danger dans les crypto-monnaies. Le dirigeant du FSB, Mark Carney, a déclaré que les devises digitales ne représentent pas de danger immédiat pour la stabilité de l’économie mondiale. C’est dans une lettre adressée aux ministres des finances du G20 que ce dernier a rappelé qu’à l’heure actuelle, il ne fallait pas s’inquiéter
.
Pas d’inquiétude actuellement

Mark Carney a tenu à rappeler que le marché actuel des crypto-monnaies est bien trop dérisoire par rapport au système financier international. Les monnaies numériques ne représentent en effet qu’1 % du PIB global sur l’année 2017. On ne peut donc pas à l’heure actuelle parler de danger, d’autant plus que le Bitcoin et autres monnaies numériques ne se substituent pas aux monnaies fiduciaires.

Pour le patron du FSB, il semble donc qu’envisager un cadre réglementaire soit bien trop prématuré car leur utilisation est très limitée. Cependant, le FSB a tenu à rassurer les membres du G20, expliquant que l’organisme surveille de près l’évolution des crypto-devises sur le marché de l’économie mondiale.

Il n’y aura donc pas de réglementation à l’heure actuelle malgré les demandes de pays comme l’Allemagne, le Japon ou encore la France.

J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes…

« J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrièr...