€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 25 février 2018

Véolia : les besoins en nourriture à l’horizon 2040 seront supérieurs de 50 % à ceux d'aujourd'hui ? Voyons voyons…


« Veolia a dévoilé jeudi plusieurs expérimentations… Production de protéines animales à base d'insectes, agriculture urbaine, ferme aquaponique (culture associant poissons et plantes dans un système en production fermée) […]Avec neuf milliards d'habitants et une classe moyenne beaucoup plus nombreuse, les besoins en nourriture à cet horizon 2040 seront supérieurs de 50 % à ceux d'aujourd'hui, a mis en avant Antoine Frérot » rapporte AFP dans une brève du 19 février 2018 «Veolia se penche sur l'agriculture de demain »


€CALYPSE NEWS

Note – Les projets de Véolia dans le domaine de l’agriculture, en particulier l’agriculture urbaine (1) signe l’arrêt de mort de ce qui reste de notre monde agricole déjà à l’asphyxie (2).

L’argumentaire pour justifier cette politique alimentaire est faux : contrairement à ce qu’affirme le PDG de Véolia - « Avec neuf milliards d'habitants et une classe moyenne beaucoup plus nombreuse… » - nous savons que la classe moyenne est en train de disparaître au profit d’une élite hyper riche (les 1%) et leurs « assistants » (entre 10 et 20%) et une classe hyper pauvre, le restant.

C’est l’ordre social inégalitaire des kleptos que Véolia cherche à développer et optimiser en prenant le contrôle du domaine alimentaire, en le financiarisant à l’extrême via des techniques sophistiquées coûteuses nécessitant des investissements considérables, donc de la dette qu’il faudra amortir par des prix élevés. Qui pourra se payer ça ?

C’est d’autant plus criminel qu’il existe des solutions alternatives humanistes pérennes qui respectent l’environnement, développent des emplois valorisants, pour produire une alimentation saine (3) en quantité largement suffisante pour permettre à tous les êtres humains de se nourrir sans être empoisonnés ni succomber à l’esclavage de la dette qu’impose l’ordre social inégalitaire.

EG

>> Lire aussi :

(1) SURVIE : l’agriculture urbaine hors sol en question (23/02/2018)


(2) L'agonie de l’agriculture française has been en dix chiffres (24/02/2018)

(3) SURVIE >> L'Ecole de Permaculture du Bec Hellouin (VIDEO) (22/02/2018)

>> Mon fil info "La Dette" sur Twitter

Bonnes lectures
_____________ooo____________

Veolia se penche sur l'agriculture de demain

AFP, le 19 février 2018


Le leader mondial de la gestion de l'eau et des déchets Veolia a dévoilé jeudi plusieurs expérimentations touchant au domaine agricole qu'il considère comme un possible axe de développement à long terme.
Production de protéines animales à base d'insectes, agriculture urbaine, ferme aquaponique (culture associant poissons et plantes dans un système en production fermée) : Veolia multiplie les expérimentations dans le domaine agricole. Son objectif est de « développer un corpus de connaissances » pour être en mesure de proposer à l'avenir de nouveaux services à ses clients, a expliqué Antoine Frérot, le PDG du groupe, lors d'une journée presse ayant pour thématique le monde en 2040.

_____________________________

Avec neuf milliards d'habitants et une classe moyenne beaucoup plus nombreuse, les besoins en nourriture à cet horizon seront supérieurs de 50 % à ceux d'aujourd'hui, a mis en avant Antoine Frérot
_______________________________ 

Avec neuf milliards d'habitants et une classe moyenne beaucoup plus nombreuse, les besoins en nourriture à cet horizon seront supérieurs de 50 % à ceux d'aujourd'hui, a mis en avant Antoine Frérot. « Cela peut paraître surprenant de voir Veolia s'intéresser à l'agriculture », a-t-il reconnu avant d'ajouter que ce domaine se trouvait au « carrefour de nos trois métiers existants » que sont la gestion de l'eau, des déchets et de l'énergie.

Le groupe recycle ainsi des déchets pour les transformer en engrais et fertilisants et, en Allemagne, il a mis au point une technologie permettant de « récupérer, de valoriser et d'utiliser le phosphore contenu dans les eaux usées municipales ». Au-delà de ces utilisations « traditionnelles », l'entreprise mène actuellement des expérimentations en France et en Malaisie avec des start-up qui élèvent des larves de mouches sur des déchets organiques, pour ensuite les transformer en farine ou en huile.

Courant 2018, deux nouveaux projets ayant trait à l'agriculture urbaine et à l'aquaponie doivent voir le jour. « Pour nous, c'est un moyen d'élargir nos actions au service des villes », a expliqué à l'AFP Loïc Couttelle, qui dirige ces deux projets. Selon lui, l'agriculture urbaine n'est pas « un effet de mode » et ouvre de « multiples opportunités » pour Veolia même si, pour l'instant, il s'agit surtout de développer une expertise dans ces domaines.

« Il est trop tôt pour parler de développement », a ainsi résumé Antoine Frérot, dont la priorité est de consolider la croissance organique du groupe, tout en poursuivant son désendettement. Au-delà de l'agriculture, Veolia travaille, pour la période post-2019, sur d'autres pistes liées à la décarbonation de l'énergie et à la dépollution de l'eau et de l'air.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

WW3 : COVID-19, LA VACCINATION PAR ARNm PREPARE LE TERRAIN A UNE ATTAQUE FINALE DU PCC CONTRE L’OCCIDENT

  WW3 : COVID-19, LA VACCINATION PAR ARNm PREPARE LE TERRAIN A UNE ATTAQUE FINALE DU PCC CONTRE L’OCCIDENT Jeudi 18 mars 2021 à 05h00 (3...