€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

samedi 17 février 2018

Londres peut-il obliger Paris à faire la guerre contre Berlin et quand ?



« Le gouvernement de Sa Majesté a créé un fonds pour la sécurité et la stabilisation (Conflict Stability and Security Fund— CSSF) qui alimente Al-Qaïda en Syrie via trois ONG humanitaires : Adam Smith International, Integrity Global et Tamkeen. Les fonds ont été versés au soi-disant maire d’Alep (en réalité un porte-parole des jihadistes saoudiens qui occupèrent l’Est de la ville) et aux Casques blancs (une prétendue organisation locale, dirigée par un officier du MI6, qui a organisé à la fois des opérations militaires et des opérations de propagande) » rapporte Réseau Voltaire dans une note du 17 février 2018 «Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF »



Note – Les Casques blancs sont dirigés par un officier du M16 britannique. Ces casques blancs (relayés par l’OSDH, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, régulièrement citée par nos médias), montent régulièrement des opérations de propagande sur l’usage des armes chimiques par le régime syrien.

Macron a tracé une ligne rouge – l’usage « avéré » d’armes chimique par Assad – au-delà de laquelle il s’est engagé, en notre nom, au nom de la France, à faire la guerre en Syrie, donc à y envoyer des soldats français pour s’y faire massacrer.

La Syrie, ce n’est pas le Mali où le Sahara. La Syrie, ce sont les Russes et les Chinois sans parler des Iraniens. Ce sont aussi les Américains, Israël, la Turquie (membre de l’OTAN, comme la France), etc.

C’est donc le M16 britannique qui, via les Casques blancs, peut pousser Macron à engager la France dans des opérations militaires suicidaires en Syrie à moins qu’il se comporte avec sa Majesté comme Obama qui a finalement planté Hollande quand celui-ci était prêt à attaquer Assad.

Pourtant, suite au Brexit, la France approfondi sa coopération militaire stratégique avec le Royaume Unis (avec un seul porte-avions, nos forces armées marchent sur un pied) pour contrer la montée en puissance du militarisme allemand en Europe.

La France est-elle indépendante de sa Majesté puisque finalement, le franchissement de « la ligne rouge » dépend du M16 alors que sans l’armée britannique, la France ne peut s’engager pleinement dans une opération militaire contre Damas, nos avions n’étant 100% opérationnels qu’avec le soutien des porte-avions britanniques.

Pire, suite au Brexit, l’UE est menacée par le retour d’un militarisme allemand très agressif, Berlin considérant que l’Europe, sans les Britanniques, est allemande. Paris dépendant de Londres pour assurer sa puissance militaire et défendre ses propres intérêts, Londres est donc en position de forcer Paris à frapper Berlin.

La guerre militaire avec Berlin n’est probablement pas pour demain mais en matière de stratégie géopolitique, il est préférable d’avoir une vision à long terme afin de s’y préparer à l’avance, la mise sur pied d’une armée de conscription opérationnelle, comme est en train de le faire Macron en rétablissant le service militaire universel, demandant quelques années d’effort.
Certains comprendront peut-être mieux pourquoi Berlin et Paris importent massivement des migrants...


EG

>> Lire aussi :

(1) Armes chimiques de Bachar el-Assad contre son propre peuple : un fake news atlantiste, de la pure propagande de guerre (14/02/2018)

Syrie / Service militaire : Macron vise à envoyer des Français dans des guerres impliquant toutes les grandes puissances mondiales (16/02/2018)

(3)Une multi-guerre révisionniste au Levant (15/02/2018)


>> Mon fil info « MACRON » sur twitter

Bonnes lectures

________ooo________


Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF

 

Par Réseau Voltaire, le 17 février 2018


Le ministère britannique des Affaires étrangères a discrètement rétablit le subventionnement d’Adam Smith International (ASI), interrompu depuis deux mois.

En décembre 2017, l’émission Panorama (BBC) avait montré qu’ASI, soutenu par le gouvernement de Sa Majesté pour former la police dans les « zones libérées » (sic) syriennes, finançait en réalité Al-Qaïda.
D’autres enquêtes ont montré que l’ONG avait aussi financé un lobbying aux Nations Unies pour convaincre les diplomates que le Bahreïn respecte des Droits de l’homme.

Sous la pression du Parti travailliste, le gouvernement conservateur avait alors coupé les fonds de la plus importante ONG « humanitaire » du pays.

Plusieurs scandales, allant des salaires exorbitant de plusieurs de ses dirigeants au vol de documents confidentiels de l’État, avaient alors surgi mettant en cause divers responsables de l’ONG. Plusieurs administrateurs d’Adam Smith International avaient alors démissionné.

Le gouvernement de Sa Majesté a créé un fonds pour la sécurité et la stabilisation (Conflict Stability and Security Fund— CSSF) qui alimente Al-Qaïda en Syrie via trois ONG humanitaires : Adam Smith International, Integrity Global et Tamkeen. Les fonds ont été versés au soi-disant maire d’Alep (en réalité un porte-parole des jihadistes saoudiens qui occupèrent l’Est de la ville) et aux Casques blancs (une prétendue organisation locale, dirigée par un officier du MI6, qui a organisé à la fois des opérations militaires et des opérations de propagande). Lord Ahmad of Wimbledon a confirmé devant la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Communes que le CSSF avait consacré 66 millions de livres à la Syrie en 2015-16, 64 millions en 2016-17, et en avait donné 69 millions pour l’année fiscale 2017-18 [1].

[1] “Syria : Conflict, Stability and Security Fund:Written question - HL1251”, House of Commons, September 20, 2017.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

DEEP-STATE : DUPEE, L’ARMEE ARRÊTE UNE COPIE CARBONE DE NANCY PELOSI

    Dimanche 9 mai 2021 à 04h20 (350) par Eric Gaillot – Dans une note (1) du 7 mai 2021 via RRN, Michael Baster nous rapporte que, dans le...