DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 25 février 2018

Il n’y a pas d’autre moyen de dépasser les contradictions du Système qu’une guerre nucléaire décisive entre l’Amérique et la Russie



« La guerre est surdéterminée. C’est une Nécessité. Je ne vois pas d ‘autre moyen de dépasser les contradictions du Système sur la voie dans lequel il est engagé. Nous en sommes au stade de la fabrication de l’ennemi, elle est concomitante de la fabrication des canons, des armes nucléaires … utilisables. Le contrôle des armes nucléaires est fini » écrit Bruno Bertez dans un billet du 25 février 2018 «Un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien … »



€CALYPSE NEWS
Note – Dans ce billet, Bruno Bertez énumère 10 raisons fondamentales qui conduisent nécessairement le monde à une guerre majeure entre les USA et la Russie (1).

J’observe un consensus d’autant plus large sur cette question que des déclarations officielles de multiples horizons convergent vers cette issue.

Il me semble que ce consensus s’est fait jour en Allemagne, à la Conférence de Sécurité de Munich (2) qui vient d’avoir lieu avec les principales autorités mondiales concernées par la guerre.

Munich, ou le retour de l’Histoire…

EG

>> Lire aussi : 

Syrie : la recherche d’une provocation qui pourrait embraser la mèche (24/02/2018)

Conférence sur la sécurité de Munich (MSC) : comment les Européens peuvent se réarmer en vue de futures guerres… entre eux ? (17/02/2018)

>> Mon fil info « TRUMP » sur twitter

Bonnes lectures
_______________ooo______________

 


Un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien …

Par Bruno Bertez, le 25 février 2018

https://brunobertez.com/2018/02/25/un-jour-ou-lautre-il-faudra-quil-y-ait-la-guerre-on-le-sait-bien-2/

La guerre est surdéterminée. C’est une Nécessité. Je ne vois pas d ‘autre moyen de dépasser les contradictions du Système sur la voie dans lequel il est engagé. Nous en sommes au stade de la fabrication de l’ennemi, elle est concomitante de la fabrication des canons, des armes nucléaires … utilisables. Le contrôle des armes nucléaires est fini.

L’énumération suivante est caricaturale ce qui va la faire passer pour exagérée, mais peu importe, allons droit au but. Pour faire comprendre il faut être expressionniste.

Les déterminations se situent à de multiples niveaux;

1 - Economique: la crise et sa fonction de destruction du capital excédentaire, restauration de la profitabilité, création d’une demande supplémentaire

2 - Militaire: les USA n’ont connu que des échecs dans toutes les guerres qu’ils ont initié, Les militaires, le Pentagone, et la CIA jouent leur pouvoir et leur avenir en tant que groupe social

3 - Stratégique: leur impérialisme, leur leadership global s’effondre, le dollar est en mauvaise posture en raison de l’impossibilité d’honorer les dettes et d’en créer assez pour assurer la croissance

4 - Social: la société américaine explose , le pays se brise; jamais ce pays n’a été aussi divisé, la haine s’installe partout et tout y est prétexte. On a l’impression que le pays devient fou.

5 - En tant que pays les USA ont besoin d’un bouc émissaire pour éviter la dislocation. « La meute a toujours besoin d ‘un agneau à dévorer sinon elle se dévore elle-même ». Les USA sont à la recherche de quelqu’un à sacrifier pour préserver ce qui reste encore d’unité nationale. Plus l’Amérique se divise et plus elle est poussée vers la guerre. Elle a besoin, absolument besoin, d’ennemis pour maintenir un sentiment d’assiégé qui évite de s’entretuer.

6 – Les ennemis qu’elle a trouvés depuis le Kosovo n’ont pas donné les satisfactions attendues. Les guerres partielles n’ont pas donné les résultats espérés, malgré leur multiplication. Les défaites se succèdent depuis 15 ans. Il faut passer à une guerre de niveau supérieure.

7 - Obama n’a pas voulu se laisser entraîner en Syrie, il a freiné au dernier moment, mais Trump étant une crêpe, il est totalement dominé par les militaires et les néo-cons. Il n’a aucune vision stratégique et ne pense qu’à sauver sa peau; il se laisse mener à la guerre par le bout du nez.. Il n’y a pas de contre-pouvoir à celui des militaires.

8 – On prépare l’opinion publique à la guerre avec le Russia Gate, avec la démonisation de Poutine et de l’Iran; on reprend le flambeau là ou l’avait laissé Bush pour agiter les ombres de  l’Empire du Mal.

9 - Il y a une alliance entre les libéraux, c’est à dire la gauche, les néo- cons, les militaires et les grands médias ce qui rend la guerre possible et quasi populaire. Ce n’est plus le temps du Viet Nam.

10 - Tout ce que font les USA en ce moment en Syrie ne peut que s’analyser que comme des provocations à l’égard des Russes pour susciter une riposte qui leur donnera un motif. Nous sommes dans l’intimidation et la retenue russe a ses limites.

Le comportement américain est celui de quelqu’un qui se promène avec une allumette en espérant rencontrer un combustible.

Ne me dites pas que j’exagère, je caricature pour frapper les esprits.

Syrie : il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib [pour l’instant]

« Il n'y aura pas de nouvelle opération militaire à Idlib, a déclaré ce lundi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou […] Mosc...