€CALYPSE NEWS


Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mercredi 21 février 2018

Cryptos: pump and dump vs psyops, pourquoi, comment, quand ?

€CALYPSE
Note -----> Je rappelle ici la description d'un "pump and dump" proposé par Joachim (1):

« Pump and dump… il s’agit pour une baleine, ou un groupe d’investisseurs, d’orchestrer une hausse artificielle du prix d’une crypto-monnaie. Ce mouvement haussier attire des investisseurs naïfs qui pensent qu’une nouvelle majeure est derrière la hausse subite du prix. De peur de rater la vague, ils ne procèdent à aucune vérification et achètent la crypto-monnaie. Parfois, une « fake news » propagée par des individus peu scrupuleux est utilisée pour berner les investisseurs les plus crédules. Lorsque le prix a atteint un certain objectif, les acteurs derrière le pump vendent subitement leurs coins en empochant au passage un beau petit bénéfice. Le prix s’effondre ensuite, laissant ceux qui se sont laissés embobiner avec des crypto-actifs affichant des pertes pas très jolies à voir »

Voici maintenant comment je décrivais une "psyops"(2):


"Les observations précédentes confirment que la technologie DAG de IOTA est plus sophistiquée, plus performante que la technologie blockchain de Bitcoin.
A tel point que j'en arrive à conclure que ces cryptos ne varient pas en fonction de l'offre et de la demande mais que c'est tout l'inverse: ce sont ces cryptos qui déterminent l'offre et la demande.
Autrement dit, une crypto serait un "Spirit", un leurre pour manipuler un marché, une Psyop pour aspirer du cash. 
La tactique est la suivante:la cryto est amenée lentement jusqu'à une plateforme de lancement d'où elle est brusquement lancée vers l'espace jusqu'à un pic à partir duquel elle redescend lentement, par escalier, pour revenir au niveau de sa plateforme de lancement, son plancher.
La psyop consiste à faire un maximum de publicité au moment du lancement vers l'espace, une phase qui dure quelques jours et qui attire le cash par l'appât du gain rapide. 
Une fois que le plein de cash dans la crypto est fait, il faut amener les spéculateurs à vendre en simulant une baisse par étape. A chaque étape de la baisse en escalier, une catégorie de spéculateur vend, les plus initiés vendant en premier, au plus haut et les gogos vendant en dernier... au plus bas.
Ainsi, les spéculateurs qui sont dans le coup de la psyop - en fait les créateurs de la crypto - ont acheté avant le décollage de la crypto, au prix le plus bas alors que les spéculateurs qui ne sont pas dans la psyop achètent lorsqu'ils constatent la hausse, lorsque le prix est déjà très élevé. 
Il faut bien comprendre que la hausse de la crypto n'est pas le résultat d'une demande forte, c'est une "hausse contrôlée", c'est à dire manipulée par les initiés de la crypto. C'est la hausse qui crée la demande et non pas, comme dans un marché classique, la demande qui crée la hausse.
La logique est la même dans la seconde phase, celle de l'essorage des spéculateurs non initiés sauf qu'elle est plus lente et par seuil, comme les marches d'un escalier. En effet, les spéculateurs non initiés sont plus indécis pour vendre, ils espèrent un retour à la hausse, etc. Il y a donc un triage qui s'opère entre les meilleurs spéculateurs et les autres. 
Les meilleurs spéculateurs, les initiés, auront acheté au plus bas et revendu au plus haut mais s'ils peuvent réussir leur coup, c'est parce qu'ils sont initiés, ils sont dans le coup de la psyop. Les autres spéculateurs se font essorer car ils réagissent trop tard, aussi bien à l'achat qu'à la vente parce qu'ils ignorent que tout ça n'est qu'une manipulation virtuelle. 
Une crypto est donc un psyop qui exploite le délit d'initié en l'optimisant - comme on parle d'optimisation fiscale - pour permettre à des initiés de rafler un maximum de cash. En sommes, ce ne sont là que les vieilles recettes du système monétaire conventionnel mais poussées aux extrêmes "

Les cryptos sont un concentré extrême des vices des monnaies conventionnelles actuelles (3) depuis le début des années 70 avec la déconnexion du dollar de l'or et la crise du pétrole qui imposa le pétro-dollar pour forcer la planète à acheter du dollar.

A partir de la fin de la guerre froide et alors que les USA se voyait les maîtres du monde, la CIA finance des recherches qui ont abouti à la création de blockchain, la technologie qui supporte Bitcoin. Ce projet remonte aux début des années 90. 

Le but est d'imposer à la planète une monnaie virtuelle (cela peut être un ensemble de cryptos, ça ne change rien)qui aurait été la monnaie du gouvernement mondial dirigé par les USA.

Bitcoin a été lancé en 2009, juste après la crise de 2008 dont nous ne sommes toujours pas sortis. 

Mon hypothèse est donc que le système crypto doit remplacer le système du dollar incapable de jouer son rôle depuis la crise de 2008. Les autorités monétaires ne font que gagner du temps avant l'effondrement du dollar et attendant que les cryptos prennent le relai.


Le système crypto doit faire ce que fait déjà le dollar mais puissance mille ou plus, c'est à dire aggraver à un point quasi infini les inégalités au profit d'une hyper élite mondialiste. 

La pratique du "pump and dump", qu'elle soit ponctuelle (quelques heures) comme celle que décrit Joachim, ou structurelle comme celle que je décris sous le concept de "pysops" (qui est un pump and dump sur une durée de qielques mois), est l'outil - dans ce cas, il convient mieux de parler d'arme - pour ruiner un maximum de gens qui seront obligés d'utiliser les cryptos puisque le cash serait supprimé.

EG


>> Lire aussi:

(1) Cryptos, qu’est-ce qu’un « pump and dump » ? (21/02/2018)

(2) Iota, Bitcoin, etc., des psyops pour aspirer du cash ? (18/02/2018)

(3) « Les cryptomonnaies ont, par essence, les mêmes problèmes que ceux que nous connaissons avec les monnaies actuelles » (19/02/2018)


>> Mon fil info « CRYPTO » sur twitter

Bonnes lectures






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

DEEP-STATE : DUPEE, L’ARMEE ARRÊTE UNE COPIE CARBONE DE NANCY PELOSI

    Dimanche 9 mai 2021 à 04h20 (350) par Eric Gaillot – Dans une note (1) du 7 mai 2021 via RRN, Michael Baster nous rapporte que, dans le...