samedi 20 janvier 2018

APPEL - La tradition de la culture du blé : la tribbiera, un rite ancestral (VIDEO)



"Le blé a été déposé dans un enclos appelé l'aghia. Les boeufs avancent sur le blé et grâce à une grosse pierre, le tribbiu, la céréale est écrasée. "Aujourd'hui, c'est peut-être considéré comme du folklore, mais hier, c'était la vie courante de nos ancêtres, le prix de leur survie". C'est cela, le respect de la Tradition et de notre Culture" écrit La Corse par l'image d'hier et d'aujourd'hui. 





Note – Je cherche à entrer en contact avec l’association “Un Granu Anticu”, une association qui veut relancer la culture du blé en Corse. J’ai trouvé l’article de France3 de 2015 suivant :
« L'association “Un Granu Anticu” veut relancer la culture du blé en Corse
Depuis 2006 l'association "Un Granu Anticu", basée à Aléria, tente de remettre sur pied la filière blé. En Corse, la culture de cette céréale a été abandonnée dans les années 60 en raison de la concurrence des meuneries du continent.

Par Pierre-Olivier Casabianca Publié le 05/10/2014 à 11:51 Mis à jour le 30/07/2015 à 09:43
Avant la seconde guerre mondiale, chaque village de Corse était doté d'un moulin. A époque la culture du blé était vitale pour toutes les familles. L'association "Un Granu Anticu" a retrouvé trois variétés anciennes de blé. L'objectif est de remettre en place une filière totalement disparue. Une dizaine d'agriculteurs de la Plaine orientale s'associent à cette démarche. »

Malheureusement, l’article ne donne aucun contact et mes recherches sur le net ne débouchent sur rien de plus.
Cette note est donc un APPEL pour m’aider à rentrer en contact avec l’un ou l’autre des membres de cette association.
Ma démarche consiste à faire du pain maison à partir de céréales cultivées localement dans ma région, donc dans le bassin de Porto-Vecchio, en Corse du Sud.
Je fais déjà mon pain à partir de graines de céréales (blés, petit épeautre, etc) achetées dans le commerce mais je souhaite maintenant connaitre qui produit ce que je mange, la terre où est cultivé ce que je mange et précisément ce que je mange.
C’est pourquoi, plutôt que d’acheter des farines et des céréales dont j'ignore la provenance et le contenu exact (il n’y généralement pas grand-chose de préciser sur l’emballage), je cherche à me fournir directement auprès d’un producteur local.
Merci d’avance pour toute information.
EG
>> Lire aussi:

CorseCoin (CSC), pourquoi et comment créer « un système monétaire corse » ? par Eric Gaillot, le 07/01/2018

>> Mon fil info " CORSE" sur twitter

Bonnes lectures


Crypto, l’application Taylor démocratise le trading sur les marchés financiers numériques

« Taylor est une plateforme révolutionnaire qui traque les prix du marché, signale les potentiels investissements, et réalise les ordres d’...