DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

dimanche 19 novembre 2017

L’inflation officielle est faible, néanmoins les ménages sont obligés de s’endetter rien que pour maintenir leur niveau de vie


« Le fait que l’inflation réelle aux USA soit de l’ordre de 5 à 6%, soit du triple des chiffres officiels, se traduit néanmoins dans la réalité économique puisque le pouvoir d’achat, au lieu de monter, baisse sans arrêt et que pour compenser, les ménages sont obligé s de s’endetter rien que pour maintenir leur niveau de vie. Le signe que les chiffres d’inflation sont bidons se trouvent là, dans le besoin de s’endetter rien que pour maintenir son niveau de vie. » écrit Bruno Bertez dans un billet du 18 novembre 2017 - Les anticipations d’inflation, restent bien ancrées. C’est bon pour l’illusion. Notre point de vue. – à lire ci-dessous.

>> Lire aussi :
Le PIB ne montre pas du tout la richesse d’une nation car la richesse ce sont les actifs (le PIB) MOINS les dettes
La fausse monnaie finit toujours par provoquer des catastrophes, dictatures et guerres
Ces banquiers d’affaires, qui à coup de milliards de dettes bâtissent des empires comme d’autres élèvent des châteaux de cartes

>> Mon fil info "La Dette" sur Twitter

Bonne lecture
___________ooo__________

Les anticipations d’inflation, restent bien ancrées. C’est bon pour l’illusion. Notre point de vue.

Par Bruno Bertez, le 18 novembre 2017 

https://brunobertez.com/2017/11/18/les-anticipations-dinflation-restent-bien-ancrees-cest-bon-pour-lillusion-notre-point-de-vue/

Les anticipations d’inflation mesurées par les marchés ne varient pas beaucoup; elles sont ancrées comme le dit le jargon des banquiers centraux.

Ni le passage partiel de la « réforme fiscale » américaine ni la reprise cyclique en Europe ne modifient l’allure des anticipations. On reste clairement sous les objectifs, mais ces objectifs sont plus ou moins en train d’être, sinon abandonnés, du moins contestés.

De toute façon vous connaissez notre avis: la question de l’inflation est un colossal détournement d’attention.  On vous fait regarder du côté des prix des biens  et services alors que l’inflation se manifeste ailleurs, dans la hausse continue du prix des biens patrimoniaux.

Ci dessous les anticipations d’inflation à 5 ans aux USA et en Europe. C’est un critère essentiel pour la politique des banques centrales et les marchés obligataires, Même s’il n’y a plus de ce que l’on appelait avant les bonds vigilantes ». Ils ont prix leur retraite!

Note: le fait que les mesures alternatives de l’inflation, celles qui existent aux USA comme Shadowstats et autres, le fait que ces mesures alternatives donnent des hausses de prix bien plus importantes que les chiffres officiels ne perturbe personne.

L’économie n’est pas une science, c’est une pratique bidon du type incantation et les soi disant économistes n’ont pas accès à la réalité, ils font joujou avec des données que les pouvoirs leurs donnent selon le consensus et surtout ils ne les critiquent pas.

Le métier d’économiste consiste à dire la messe que les  pouvoirs veulent entendre. Il n’y a pas de dissidence. Les alternatifs sont relégués. La règle, si on veut dire quelque chose d’intelligent et adéquat, est de ne pas contester les chiffres officiels mais de les triturer de façon différente ? Si on ne le fait pas, on est paria.



Le fait que l’inflation réelle aux USA  soit  de l’ordre de 5 à 6%, soit du triple des chiffres officiels, se traduit néanmoins dans la réalité économique puisque le pouvoir d’achat, au lieu de monter, baisse sans arrêt et que pour compenser, les ménages sont obligé s de s’endetter rien que pour maintenir leur niveau de vie. Le signe que les chiffres d’inflation sont bidons se trouvent là, dans le besoin de s’endetter rien que pour maintenir son niveau de vie.

Le fait que l’inflation réelle aux USA  soit  de l’ordre de 5 à 6%, soit du triple des chiffres officiels, se traduit néanmoins dans la réalité économique puisque le pouvoir d’achat, au lieu de monter, baisse sans arrêt et que pour compenser, les ménages sont obligé s de s’endetter rien que pour maintenir leur niveau de vie. Le signe que les chiffres d’inflation sont bidons se trouvent là, dans le besoin de s’endetter rien que pour maintenir son niveau de vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Meilleurs voeux pour 2019

J'ai cessé provisoirement de publier sur €calypse depuis le 22 novembre 2018 ayant transféré mon activité sur fb : Adresse de ma page...