DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

mercredi 15 novembre 2017

Les USA ont levé l'interdiction d’accepter dans leur armée des recrues avec des problèmes psychiques, l'alcoolisme et la toxicomanie


« Les États-Unis ont levé l'interdiction d’accepter dans leur armée des recrues avec des problèmes psychiques, notamment avec des antécédents d'automutilation, des troubles affectifs bipolaires, une dépression, l'alcoolisme et la toxicomanie. Elspeth Ritchie, ex-psychiatre en chef des forces armées US. « À des moments difficiles, notamment en temps de guerre, les militaires font de plus en plus d'exceptions pour les recrues », rapporte Sputnik dans une brève du 15 novembre 2017 - Désormais, les psychopathes pourront s’engager dans l’armée US – à lire ci-dessous.

>> Lire aussi :
De quel côté du mur voulez-vous être ?
Un dangereux hyper-nationalisme qui pourrait se transformer en fascisme américain
Nomination d’un procureur spécial pour enquêter sur Hillary Clinton ?

>> En bonus : Attention, nous sommes dans le transversal de la recomposition de nos sociétés

>> Mon fil info « TRUMP » sur twitter

Bonnes lectures

_______________ooo______________


Désormais, les psychopathes pourront s’engager dans l’armée US

Sputnik, le 15 novembre 2017


Les États-Unis ont levé l'interdiction d’accepter dans leur armée des recrues avec des problèmes psychiques, notamment avec des antécédents d'automutilation, des troubles affectifs bipolaires, une dépression, l'alcoolisme et la toxicomanie

Les États-Unis ont levé l'interdiction d’accepter dans leur armée des recrues avec des problèmes psychiques, notamment avec des antécédents d'automutilation, des troubles affectifs bipolaires, une dépression, l'alcoolisme et la toxicomanie. Elspeth Ritchie, ex-psychiatre en chef des forces armées US, a commenté cette autorisation pour Sputnik.

À des moments difficiles, notamment en temps de guerre, les militaires font de plus en plus d'exceptions pour les recrues, a déclaré à Sputnik Mme Ritchie.

«Nous sommes toujours en état de guerre, depuis déjà 16 ans, soit depuis les événements du 11 septembre 2001», a expliqué l'interlocutrice de l'agence.

Et de prévenir que si toutefois une recrue présentait des troubles psychiques très graves, cela pourrait avoir des conséquences bel et bien catastrophiques.

Les médias constatent que cette autorisation est liée à la volonté de recruter sous les drapeaux 80.000 personnes d'ici septembre 2018, alors qu'auparavant, en 2009, les États-Unis avaient interdit d'accepter des recrues ayant des troubles psychiques, suite à une vague de suicides au sein de l'armée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Meilleurs voeux pour 2019

J'ai cessé provisoirement de publier sur €calypse depuis le 22 novembre 2018 ayant transféré mon activité sur fb : Adresse de ma page...