jeudi 19 octobre 2017

Il n’y a pas de place, pas d’espace pour une médiation, une initiative ou une action internationales


Donald Tusk


« On ne va pas vous cacher que la situation est préoccupante », a déclaré M. Tusk lors d’un sommet des dirigeants de l’UE. « Mais il n’y a pas de place, pas d’espace pour une médiation, une initiative ou une action internationales », a-t-il insisté, appuyant ainsi fortement la position de Madrid. » rapporte Le Monde avec agences dans une brève du 19 octobre 2017 à lire ci-dessous.

>> Lire aussi :
Si l’article 155 est appliqué, « la suspension de la déclaration de l’indépendance sera levée »
L’UE condamne les indépendantistes catalans : « vous auriez dû y penser avant »
Rajoy a décidé de jouer l’affrontement, faisant le calcul de se refaire une santé électorale

Bonnes lectures
_____________ooo____________

L’UE n’envisage pas d’intervenir dans la crise catalane

Le Monde avec AFP et Reuters, le 19 octobre 2017
http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/10/19/l-ue-n-envisage-pas-d-intervenir-dans-la-crise-catalane_5203483_3214.html
 
Les institutions européennes ne peuvent pas résoudre cette crise, même si la situation est « préoccupante », a déclaré le président du Conseil européen, Donald Tusk.

L’Union européenne n’a nullement l’intention d’intervenir dans la crise en Espagne autour de la Catalogne, a déclaré jeudi 19 octobre le président du Conseil européen, Donald Tusk.

« On ne va pas vous cacher que la situation est préoccupante », a déclaré M. Tusk lors d’un sommet des dirigeants de l’UE. « Mais il n’y a pas de place, pas d’espace pour une médiation, une initiative ou une action internationales », a-t-il insisté, appuyant ainsi fortement la position de Madrid.

Il s’exprimait à Bruxelles avant la tenue d’un Conseil européen lors duquel, a-t-il affirmé, la situation en Catalogne ne devrait pas dominer les débats « car ce n’est pas à l’agenda ». Le gouvernement espagnol pourrait activer samedi l’article 155 de la Constitution, qui permettra de suspendre l’autonomie politique de la Catalogne, ont annoncé jeudi les services du président du gouvernement, Mariano Rajoy, à l’expiration du second ultimatum lancé par Madrid à Barcelone.


Ce bien que nous présentent les forces du mal…

« … l’art des moyens de communication sait convertir en bien les actions les plus criminelles et en mal les actions les plus héroïques...