€CALYPSE NEWS

dimanche 6 août 2017

C-Star : « Si nous rencontrions des clandestins en détresse… »



*(re) lire : « Le malade c’est celui qui ne participe pas à la folie dominante »



Un navire anti-migrants navigue au large de la Tunisie

Des pêcheurs tunisiens veulent empêcher ce bateau de militants européens d'extrême droite d'accoster.

Les pêcheurs du port tunisien de Zarzis, dans le sud-est du pays, étaient dimanche mobilisés dans l'attente d'une éventuelle approche du navire C-Star. Sur celui-ci se trouvent des militants d'extrême droite, issus de la mouvance identitaire, qui disent lutter contre l'arrivée de migrants en Europe.

En cas d'approche du C-Star, «nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C'est la moindre des choses vu ce qui se passe en Méditerranée, la mort de musulmans et d'Africains» en mer, a indiqué le président de l'Association des marins pêcheurs de la ville. «Comment? Nous, laisser entrer des racistes ici? Jamais» a indiqué à l'Agence France Presse un responsable du port, sous couvert de l'anonymat.

Comme le montre le site MarineTraffic, le navire était dimanche à la mi-journée au large de Zarzis et de l'île de Djerba.

Jusqu'à maintenant, la «mission» du C-Star a été émaillée de multiples incidents. Après avoir réalisé une levée de fonds record sur Internet (plusieurs dizaines de milliers d'euros), le navire, battant pavillon de complaisance mongol (un pays sans mer et sans marine) et partant de Djibouti, a été arrêté quelques jours en Égypte lors de son passage dans le canal de Suez. Le C-Star avait en effet été dénoncé par des ONG opposées à sa mission.

Reparti pour Chypre, il s'est arrêté au port de Famagousta, dans la partie turque de l'île. Là, un nouvel équipage devait remplacer l'ancien. Plusieurs Sri-Lankais présents sur le bateau affirment avoir payé leur place pour venir en Europe. Cinq sur la vingtaine ont fait une demande d'asile à l'arrivée. Le commandant, son second, le propriétaire du navire ainsi que sept membres d'équipage, ont été interpellés, soupçonnés de faux et usage de faux. Ils ont finalement été relâchés, faute de preuves suffisantes.

Les militants affirment avoir été les victimes d'une «dénonciation aussi mensongère que délirante». Quant aux «20 apprentis marins», ils payaient «pour faire des miles sur ce navire afin de valider leurs diplômes […] Ces marins devaient descendre en Égypte mais ce fut impossible. Ils ont donc profité de l'escale à Chypre pour quitter le navire.»

Comme souvent avec les groupes issus de la mouvance identitaire, et notamment Génération indentitaire à l'origine de cette campagne, cette opération est synonyme d'agitprop. L'objectif est d'organiser des coups d'éclats spectaculaires pour permettre de faire parler de soi et de sa cause. Une méthode empruntée à des ONG telles que Greenpeace.
Au moins 2232 personnes sont mortes en tentant de franchir la Mediterranée depuis le début de l'année. Dimanche, 137 migrants ont été secourus au large des côtes libyennes.

Les premières étapes d’un emprisonnement en masse des séparatistes catalans

Article 473: Ceux qui ont promu ou soutenu la rébellion, ses chefs principaux, seront punis de 15 à 25 ans de prison « Le Bureau du pro...