lundi 10 juillet 2017

Transition écologique : Hulot a un plan !


« Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique, s’est engagé, lundi 10 juillet, à fermer des réacteurs nucléaires, « peut-être jusqu’à 17 », pour respecter la loi sur la transition énergétique, qui vise à ramener à 50 % la part de l’atome dans la production d’électricité à l’horizon 2025 » rapporte Le Monde citant Nicolas Hulot dans une brève du 10 juillet 2017 à lire ci-dessous.

Ainsi donc, après les voitures à essence et diesel, c’est au tour des centrales nucléaires d’y passer. Non pas que je conteste la nécessité d’agir pour réduire la pollution mais en créant la pénurie nucléaire, Hulot crée les conditions d’une catastrophe nucléaire car en supprimant autant de réacteurs dans un laps de temps si court, ce sont les réacteurs restant qui vont tourner à plein régime pour compenser, les alternatives crédibles et fiables n’existant pas. D’autant qu’avec la substitution des voitures à énergies fossiles par des voitures électriques, la consommation en électricité va augmenter en flèche. Le « en même temps » macronien peut passer dans les discours mais il va se fracasser sur le mur de la réalité… et nous avec. EG


Bonne lecture

____________oooo__________


Nicolas Hulot annonce qu’il faudra fermer « peut-être jusqu’à 17 » réacteurs nucléaires

Pour ramener à 50 % la part de l’atome dans la production d’électricité à l’horizon 2025, « on va fermer un certain nombre de réacteurs », a déclaré, lundi, le ministre de la transition écologique.

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le

http://www.lemonde.fr/energies/article/2017/07/10/nicolas-hulot-annonce-qu-il-faudra-fermer-jusqu-a-17-reacteurs-nucleaires_5158321_1653054.html#VpWIJoTz5X8HdsMJ.99

Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique, s’est engagé, lundi 10 juillet, à fermer des réacteurs nucléaires, « peut-être jusqu’à 17 », pour respecter la loi sur la transition énergétique, qui vise à ramener à 50 % la part de l’atome dans la production d’électricité à l’horizon 2025.

« Chacun peut comprendre que pour tenir cet objectif, on va fermer un certain nombre de réacteurs (…) Laissez-moi planifier les choses, ce sera peut-être jusqu’à 17 réacteurs, il faut qu’on regarde », a déclaré sur RTL le ministre. La France compte actuellement 58 réacteurs répartis dans 19 centrales.

« Planifier la transition »

« Chaque réacteur a une situation économique, sociale et même de sécurité très différente », a souligné, Nicolas Hulot, qui veut « planifier » la transition vers une production d’électricité plus diversifiée. « Si nous voulons atteindre l’objectif, mécaniquement, à mesure que nous allons baisser notre consommation et diversifier notre production, nous allons fermer un certain nombre de réacteurs », a-t-il assuré.

Le ministre a présenté jeudi un « plan climat » pour le quinquennat qui fixe un certain nombre d’orientations dans le secteur de l’énergie, mais qui ne détaille pas la manière dont le gouvernement compte parvenir à baisser significativement la part du nucléaire qui aujourd’hui représente environ 75 % de la production d’électricité en France.


Le signal de déclenchement d’un krach bancaire et financier mondial pourrait bien être donné par une banque italienne

« En 1929, la faillite du Kreditanstalt à Vienne donna le signal d’un écroulement bancaire en chaîne dans le monde. En 2018 ou dans un très...