€CALYPSE NEWS

vendredi 28 juillet 2017

Si les globalistes et leurs frontières ouvertes ne s’arrêtent pas bientôt, il ne restera rien de la civilisation occidentale




« Tant que l’Europe sera gouvernée par des globalistes qui haïssent la culture dans laquelle ils sont nés, l’Occident continuera d’avancer vers son anéantissement. La crise des réfugiés que nous traversons aujourd’hui ne sera pas la dernière. Si les globalistes et leurs frontières ouvertes ne s’arrêtent pas bientôt, il ne restera rien de la civilisation occidentale une fois venu le prochain siècle » écrit Marc Slavo dans un article du 28 juillet 2017 à lire ci-dessous.


Bonne lecture

____________ooo____________



Les Nations-Unies ont anticipé la crise des réfugiés il y a 17 ans

Par Mac Slavo, le 28 juillet 2017


Quand des milliers de migrants ont commencé à affluer sur le territoire de l’Union européenne il y a deux ans, la situation semblait complètement inattendue. Bien que l’Europe ait été ouverte à l’idée de laisser entrer des immigrants venus de pays du Tiers-Monde des générations durant, l’afflux de plus d’un million de migrants venus du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord a récemment été sans précédent. Il a aussi laissé une marque indélébile sur le continent, qui pourrait avoir de sérieuses ramifications, allant du déplacement des populations européennes vieillissantes, à la désintégration de l'Union européenne.
Mais la crise des réfugiés n’a surpris que l’individu moyen. Il se trouve qu’en l’an 2000, les Nations-Unies ont publié un document qui a essentiellement prédit une crise future des réfugiés, et soutient l’idée que les nations développées devraient ouvrir leurs frontières à des millions de migrants.

Le document – “Replacement Migration: Is It a Solution to Declining and Aging Populations?” – se penche sur l’effondrement du taux de fécondité en Europe et identifie une solution au problème : l’immigration de masse.

Le document, âgé de 17 ans, estime l’immigration de masse nécessaire pour remplacer la population vieillissante des pays développés. Sans l’immigration de populations venues du monde en développement, nous dit-il, les économies souffriront d’un manque de main d’œuvre et d’un déclin de leurs recettes fiscales.

« Ainsi, parmi toutes les variables démographiques, seules les migrations internationales pourraient répondre au problème du déclin démographique et du vieillissement de la population sur le court à moyen terme. »

Le rapport se penche spécifiquement sur les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie, le Japon la Corée du Sud et la Russie comme candidats principaux pour cette migration de masse. Il ne s’agit pas d’une étude obscure restée ignorée, mais d’un document fondateur de l’agenda pro-immigration appuyé par les Nations-Unies, la Chambre du commerce des Etats-Unis et les partisans de l’ouverture des frontières.

Il ne devrait rien y avoir de surprenant ici, parce que le remplacement de la population occidentale vieillissante n’est pas le seul objectif d’une immigration illimitée. Les globalistes ont longtemps cherché à détruire la civilisation occidentale, et quel meilleur moyen d’y parvenir que de remplacer les populations qui partagent les valeurs occidentales plutôt que de demander aux immigrants de s’assimiler ?

Le chroniqueur politique et ancien conseiller de la Maison blanche, Patrick Buchanan, a expliqué à WND que les Nations-Unies « sont favorables à une migration de masse de personnes venues du Tiers-Monde vers l’Europe et les Etats-Unis, pour remplacer les populations natives. C’est là une attitude conforme à l’idéologie anti-occidentale, qui ne devrait donc pas nous surprendre ».

« Peu de temps après leur création, les Nations-Unies ont été dominées par des délégués, des diplomates et des fonctionnaires dont l’idée première était que l’Occident soit coupable de crimes historiques contre l’humanité, et que la justice demande le transfert illimité de capital illicitement obtenu par l’Occident vers le Tiers-Monde qu’il a opprimé, » a expliqué Buchanan, conseiller des présidents Richard Nixon, Gerard Ford et Ronald Reagan, et ancien candidat présidentiel.
« Le ressentiment, la jalousie et la haine de l’Occident parmi les cercles intellectuels de Turtle Bay (les Nations-Unies) – qui sont souvent exprimés par le reste de l’Occident – doivent être traités à la manière d’une maladie, si nous voulons que l’Occident demeure la grande civilisation qu’il a jusqu’à présent été, » a-t-il ajouté.

Bien évidemment, la situation ne pourra pas durer indéfiniment. Tant que l’Europe sera gouvernée par des globalistes qui haïssent la culture dans laquelle ils sont nés, l’Occident continuera d’avancer vers son anéantissement. La crise des réfugiés que nous traversons aujourd’hui ne sera pas la dernière.

L’Afrique devrait compter 1 milliard d'habitants supplémentaires avant 2050, et une fois que le Proche-Orient n’aura plus de pétrole (ou n’aura plus d’argent), les économies de la région vont s’effondrer. Si vous pensez que le Proche-Orient est déjà un baril de poudre, attenez de voir ce qui se passera quand tous les pays de la région seront en banqueroute. Des dizaines, voire des centaines de millions de personnes pourraient tenter de s’installer en Occident au cours du prochain siècle.

Et l’Occident ne sauvera par le monde de cette manière, pas plus qu’il ne serait possible de résoudre le problème de la pauvreté en laissant tous les sans-abris vivre chez vous. Il n’est pas raisonnable de s’attendre d’une nation qu’elle porte un tel fardeau. Si les globalistes et leurs frontières ouvertes ne s’arrêtent pas bientôt, il ne restera rien de la civilisation occidentale une fois venu le prochain siècle.

Il n’y a pas de place, pas d’espace pour une médiation, une initiative ou une action internationales

Donald Tusk « On ne va pas vous cacher que la situation est préoccupante » , a déclaré M. Tusk lors d’un sommet des dirigeants d...