jeudi 6 juillet 2017

Et tout se terminera par une virile et interminable poigné de main…


A l’approche de la rencontre entre Poutine et Trump dans le cadre du G20, les deux dirigeants font monter la pression. Depuis Varsovie, Donald Trump menace la Corée du nord et accuse Moscou de déstabiliser la région tandis que la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova dénonce la complicité de Washington avec Daesh dans la préparation d’une attaque chimique en Syrie pour justifier une riposte US contre l’armée du régime syrien (voir les deux articles sources ci-dessous).

Tout cela pourrait se finir par une virile et interminable poigné de main entre les deux chefs d’Etat au G20 à la plus grande satisfaction des journalistes et des parieurs…

Bonne lecture

____________oooo___________


A Varsovie, Donald Trump menace la Corée du nord et accuse Moscou de déstabiliser la région

En visite officielle en Pologne, le président américain Donald Trump a accusé Moscou d'avoir un comportement «déstabilisateur», au cours d'un discours en présence de son homologue Andrzej Duda, prononcé le 6 juillet. 

Le président américain a déclaré que la Russie avait un comportement «déstabilisateur» et que les Etats-Unis et leurs alliés travaillaient à contrer les actions de Moscou, au cours d'un long discours à Varsovie présenté par son entourage comme le temps fort de l'étape polonaise, destiné à présenter sa vision de la relation transatlantique.

Le Kremlin a lui, à maintes reprises déploré le large déploiement de troupes de l'OTAN en Europe de l'Est, ainsi que les nombreux exercices militaires se déroulant aux frontières de la Russie. 900 soldats américains faisant partie du contingent de l'alliance atlantique sont d'ailleurs actuellement en Pologne dans le cadre de la prétendue menace russe sur ce pays.

Répondant à une question d'une journaliste, Donald Trump a déclaré que la Russie «a[vait] pu» s'immiscer dans l'élection américaine en 2016, tout en ajoutant qu'il pouvait tout autant s'agir d'autres pays. «Personne ne peut en être sûr», a-t-il ajouté.

Fermeté sur la Corée du Nord

La Corée du Nord doit subir les «conséquences» de «son très mauvais comportement» a déclaré Donald Trump sans donner plus de détails, quelques jours après un essai de tir de missile balistique par la République populaire nord coréenne.

Daech déplace vers Deir ez-Zor des ateliers d’agents toxiques

Daech déplace des ateliers et des équipements de production d’agents toxiques depuis Raqqa vers des régions de la province de Deir ez-Zor sous son contrôle.

Daech déplace des ateliers et des équipements de production d'agents toxiques depuis Raqqa vers des régions de la province de Deir ez-Zor sous son contrôle, a annoncé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova lors d'un point de presse.

Selon Mme Zakharova, ce transfert des ateliers depuis Raqqa témoigne soit du refus de la coalition dirigée par les États-Unis de voir les faits, soit de sa complicité avec les combattants.

«Daech transfère depuis la ville de Raqqa vers des régions de la province de Deir ez-Zor sous son contrôle des ateliers et des équipements de production de munitions, y compris des munitions chargées d'agents toxiques. Des composantes d'armes chimiques ont été acheminées dans la ville d'Abou-Kamal, limitrophe de l'Irak, le fret ayant été accompagné de plusieurs experts chimistes. Ces derniers travaillent sur la mise en place d'un stock d'agents de combat toxiques», a déclaré la diplomate.

Elle a ajouté que «les déclarations réitérées de la soi-disant coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis, d'après lesquelles la ville de Raqqa était complètement bloquée —et je cite: "Il ne reste que très peu de temps avant sa prise totale" — laissent entendre que l'évacuation d'un matériel encombrant pratiquement sous le nez des forces de la coalition témoigne, du moins, du refus sélectif de voir les faits et ce qui se passe eu égard aux combattants».

«Je crois qu'on pourrait même parler avec beaucoup de probabilité de complicité avec les combattants», a signalé la porte-parole du ministère.

Le Deep State US a voté la coupure du gaz russe approvisionnant l’Europe

« La chambre basse du Congrès des Etats-Unis a adopté le mardi 25 juillet à une quasi-unanimité de nouvelles sanctions contre la Russie...