DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

lundi 10 juillet 2017

Assange à la tête de l’unité de sécurité informatique anti-piratage électoral ?



Pour WikiLeaks, personne n'est mieux placé que son fondateur Julian Assange pour diriger l'unité de sécurité informatique dont Donald Trump et Vladimir Poutine ont discuté en marge du G20, comme l'a expliqué sur Twitter le président américain avant de se rétracter en tweetant que «Le fait que le président Poutine et moi ayons discuté d'une unité de sécurité informatique ne signifie pas que je pense que cela puisse être mis en place.» rapporte RT dans un article du 10 juillet 2017 à lire ci-dessous. 




WikiLeaks propose qu'Assange dirige l'unité de sécurité informatique envisagée par Trump

L'idée d'une unité de sécurité informatique américano-russe pour prévenir tout piratage – notamment des élections – est vue d'un bon œil par WikiLeaks, qui estime que... Julian Assange a toutes les qualités requises pour la diriger. 

Pour WikiLeaks, personne n'est mieux placé que son fondateur Julian Assange pour diriger l'unité de sécurité informatique dont Donald Trump et Vladimir Poutine ont discuté en marge du G20, comme l'a expliqué sur Twitter le président américain.

Et pour cause : le lanceur d'alerte peut se targuer d'avoir la confiance des citoyens et de tout connaître de la CIA. «Il a déjà les meilleurs trucs de la CIA de toute façon», a ainsi écrit WikiLeaks sur Twitter le 9 juillet.

Kinjal, comment les Russes interpréteraient une liquidation brutale de Trump ?

« L’entente Trump-Poutine d’Helsinki est attaquée sur des arguments fondamentaux tels que la trahison, qui implique que la référence, déjà l...