vendredi 16 juin 2017

Sanctions antirusses : la stupide UE se fâche contre l’inconséquent Congrès US



C’est peu de dire que l’arrivée de Trump à la Maison Blanche provoque une accélération vertigineuse de l’effondrement de l’Occident en général et des Etats-Unis en particulier ce qui laisse l’Europe face à ses responsabilités ou plutôt l’irresponsabilité de son suivisme aveugle depuis la fin de la seconde guerre mondiale pour ne pas dire, pour être juste vis-à-vis de l’Histoire, depuis 1918 où nos responsables français se sont fait voler la victoire qu’ils avaient obtenues grâce essentiellement à l’armée française par les Américains dont les troupes étaient certes sur le sol français, mais dont la grande majorité était loin des lignes du front.

Trump à la Maison Blanche, cela provoque une guerre interne US tant ses ennemis intérieurs sont nombreux et animés d’une haine quasi sans limite, les uns pour leur avoir volé la victoire en battant H Clinton, les autres parce qu’ils n’acceptent pas qu’il se soit fait élire sous leur couleur sans pour autant se soumettre à leur loi. Cela a pour conséquence de pousser tout le monde, via le Sénat et le Congrès US à tout faire pour détruire le président. Et peu importe les conséquences sur les Allies comme nous pouvons le constater avec cette nouvelle affaire du Qatar qui a des répercussions immédiates et colossales sur les rapports entre l’UE et les USA.

En effet, voilà que l’Allemagne et l’Autriche, au nom de l’UE, viennent de demander au Congrès US de modifier l’amendement qui renforce les sanctions contre la Russie parce qu’elle soutient l’Iran qui soutient le Qatar. Or, une partie de ces sanctions touchent directement NordStream-2, un gazoduc qui doit fournir du gaz russe à l’Europe orientale mais surtout à l’Allemagne et à l’Autriche. Et voilà que ces deux pays européens se lèvent comme un seul homme contre le Congrès US, du jamais vu dans les relations imbibées de suivisme entre l’Europe et les Etats-Unis. 

A Washington, tout le monde se fiche de l’Europe tant la guerre interne est aveugle et autorise tous les coups, y compris contre les Alliés traditionnels de l’Amérique. C’est ainsi que l’Europe se retrouve privée de tout droit à la parole et doit se débrouiller seule pour gérer ses affaires, à commencer avec la Russie dont elle dépend en grande partie pour son approvisionnement énergétique. Sans alternative, puisque les guerres au Proche et au Moyen Orient ne débouchent sur aucun résultat, l’Allemagne et l’Autriche, suivi mezzo voce par Macron qui n’y comprend rien, commencent de s’affoler sérieusement en oubliant que depuis des décennies, ces deux pays sont occupés par les forces américaines avec pour conséquence qu’ils ne sont pas du tout préparés pour accomplir leur propre émancipation, entre autre militaire, avant des années. Or, l’affaire urge et ils se trouvent donc dans une situation ubuesque dont ils ne semblent pas avoir conscience ou ne pas vouloir prendre conscience puisque de toute façon, ils n’y peuvent rien. Ils ne peuvent s’opposer aux décisions du Congrès US et ils ne peuvent pas davantage les accepter, concernant en particulier les sanctions contre NordStream-2 qui doit être mis en service d’ici fin 2019. 

Cette affaire n’étant qu’un exemple parmi tant d’autres qui montre l’absurdité et l’extrême danger pour les Européens de la situation géopolitique actuelle du côté de l’Occident puisque l’UE est non seulement anti-Trump mais également anti-Congrès US, autrement dit, la rupture entre le vieux continent et l’Amérique est consommée. Et maintenant ?

Une Amérique chaotique, celle qui nous attend dans si peu de temps...

« James Howard Kunstler nous dit des événements et de ce qu’il voit de l’avenir immédiat de son pays... “Immédiat”, en effet, car dans ...