dimanche 18 juin 2017

L’Iran lance des missiles sur des bases de terroristes en Syrie tout en menant des manœuvres militaires avec la Chine dans le détroit d’Ormuz


Cette info est particulièrement importante pour que je coupe mon suivi du résultat des élections législatives françaises. En effet, c’est la première fois que l’Iran bombarde la Syrie et elle le fait alors qu’elle manœuvre dans le détroit d’Ormuz avec l’armée chinoise qui ne peut ignorer ces attaques, s’impliquant donc militairement elle-même dans cette région. C’est une véritable bombe en matière de géopolitique !

L'Iran lance des missiles sur des bases de terroristes en Syrie rapporte sputniknews :


« Des missiles du corps des Gardiens de la révolution iranienne ont été tirés contre des bases terroristes en Syrie, écrit ce dimanche l'agence Tasnim.

Des missiles du corps des Gardiens de la révolution iranienne ont été tirés contre les bases des terroristes dans la ville syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé l'agence Tasnim.
«La frappe de missiles sur les positions des terroristes est une mise en garde. En cas d’une réédition d’attaques contre l’Iran, le feu de notre vengeance juste éliminera les terroristes», est-il indiqué. »

Or, de son côté, RT annonce que La Chine et l'Iran mènent un exercice militaire naval conjoint dans le détroit d'Ormuz :


« Des navires de guerres iraniens et chinois ont réalisé des manœuvres militaires conjointes dans le détroit d'Ormuz, un passage stratégique majeur situé au sud de l'Iran et au nord des Emirats arabes unis et du sultanat d'Oman.
Les forces maritimes iraniennes et chinoises ont réalisé des manœuvres conjointes le 18 juin dans le détroit d'Ormuz. Ces exercices militaires surviennent en pleine crispation diplomatique entre Washington et Téhéran, et alors qu'une crise diplomatique majeure secoue la péninsule arabique, opposant le Qatar à ses voisins, notamment l'Arabie saoudite. 
Selon le contre-amiral chinois, Shen Hao, cité par l'agence d'information iranienne IRNA, cet exercice naval conjoint a pouvoir objectif de renforcer la confiance entre les marines militaires de la Chine et de l'Iran.  
Le détroit d'Ormuz, long de 63 kilomètres et large de 40 kilomètres, est un couloir maritime étroit qui sert de porte d'entrée au Golfe persique. Il s'agit d'une voie commerciale essentielle du trafic maritime international, et notamment du trafic pétrolier. Le détroit d'Ormuz est également considéré par l'Iran – qui occupe les côtes Nord de cette étendue d'eau –comme essentiel à la défense de son littoral. »

Une Amérique chaotique, celle qui nous attend dans si peu de temps...

« James Howard Kunstler nous dit des événements et de ce qu’il voit de l’avenir immédiat de son pays... “Immédiat”, en effet, car dans ...