mardi 27 juin 2017

Les Français moins favorables à l’accueil des migrants que les Allemands et les Italiens. Pourquoi ?



« Les Allemands et Italiens, qui vivent dans les deux pays qui accueillent le plus de migrants, sont probablement surtout favorables à une meilleure répartition européenne, quand les Français, moins exposés au phénomène, ne souhaitent pas décharger leurs voisins en accueillant davantage de migrants » explique l’IFOP dans un article à lire ci-dessous. Dont acte. 



56% des Français restent opposés à l’accueil des migrants


IFOP, le 27 juin 2017

http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=3801

L’adhésion à l’accueil des migrants dans différents pays

Alors que la crise migratoire dure depuis plus de 3 ans en Europe, les Français interrogés par l’Ifop pour Atlantico se disent majoritairement opposés à l’accueil et à la répartition de migrants dans les différents pays d’Europe (56%).

Avec un niveau d’opposition en baisse de 6 points entre septembre 2016 et juin 2017, les Français semblent considérer que la question des migrants est aujourd’hui moins problématique, mais ne sont pas pour autant disposés à ouvrir davantage l’Europe et la France. Ils se distinguent en cela des Allemands et des Italiens, qui se disent majoritairement favorables à l’accueil et à la répartition de migrants (respectivement 61% et 71%). Des positions divergentes qui peuvent s’expliquer par le fait que les Allemands et Italiens, qui vivent dans les deux pays qui accueillent le plus de migrants, sont probablement surtout favorables à une meilleure répartition européenne, quand les Français, moins exposés au phénomène, ne souhaitent pas décharger leurs voisins en accueillant davantage de migrants.

Dans le détail, on note en France un clivage politique gauche / droite toujours très marqué au sujet de l’accueil des migrants. La part de sympathisants du Front National se déclarant opposés à l’accueil des migrants augmente de 1 point en 8 mois (95% contre 94% en novembre 2016) et celle des sympathisants Les Républicains de 4 points (67% contre 63%). Dans le même temps, la part de sympathisants socialistes favorables à l’accueil de migrants augmente de 4 points (74% contre 70% en novembre 2016) et celle des sympathisants Front de Gauche de 2 points (70% contre 68%).

Le signal de déclenchement d’un krach bancaire et financier mondial pourrait bien être donné par une banque italienne

« En 1929, la faillite du Kreditanstalt à Vienne donna le signal d’un écroulement bancaire en chaîne dans le monde. En 2018 ou dans un très...