mardi 2 mai 2017

J – 5 : « je vous le dit droit dans les yeux, je ne suis pas soumis aux banques » (Macron)



Quand un ministre de l’économie vous parle « droit dans les yeux », nous savons ce qu’il en est. Un prédécesseur de Macron, dont je ne me souviens plus du nom, nous a déjà fait le coup. Nous savons la suite de l’histoire.

Ce matin, Macron, ex-ministre de l’économie, se défendant d’être soumis aux banques, a déclaré sur RMC et BFMTV citées par Le Figaro :

« "Donc ces insultes à tout va, qui de l'extrême droite à l'extrême gauche m'ont sali depuis des mois, je les regarderai droit dans les yeux en disant que je n'ai aucune leçon à recevoir d'eux".

En tout cas, à cinq jours de la finale, Macron est sur la défensive. C’est que Le Pen ne le lâche pas et, pire, elle est aidée sans le lui avoir demandé (mais c’est bon à prendre) par Mélenchon à qui Macron a refusé sa requête de revoir sa position sur la réforme du droit du travail. Dont acte.

Dans six mois, personne ne fera plus confiance à personne ou en rien

Six mois, c’est le temps pour que l’enquête contre Clinton aboutisse à sa mise en accusation pour avoir mis en péril la Sécurité nation...