lundi 8 mai 2017

Avec Macron, la France n’obtient qu’un délai de grâce jusqu’en 2022



« … la France n'obtient avec [Macron] «qu'un délai de grâce»: «la prochaine élection n'est que dans cinq ans pour le Front national», écrit l'éditorialiste Stefan Kornelius de la Süddeutsche Zeitung rapporte Le Figaro.

S’il y a un point sur lequel une très grande majorité des Français est d’accord, c’est bien celui-là. Avec Macron, les difficultés de la France ne peuvent qu’empirer car Macron ne représente pas la France mais seulement des intérêts certes assez puissants pour l’avoir placé à l’Elysée mais dont les objectifs ne sont pas de sortir la France de son marasme. 

Avec Macron, la France a pour vocation à se diluer dans un globalisme déchainé et ravageur. Macron l’a déjà dit : avec lui, la République française devient La Nouvelle République d’Europe, autrement dit une région parmi d’autres de l’UE avec Berlin pour capitale politique et Bruxelles comme capitale administrative.

Dans six mois, personne ne fera plus confiance à personne ou en rien

Six mois, c’est le temps pour que l’enquête contre Clinton aboutisse à sa mise en accusation pour avoir mis en péril la Sécurité nation...