samedi 8 avril 2017

Syrie : frappes US, Trump a-t-il perdu la tête ?



Les commentaires et les analyses affluent. La riposte US contre une base aérienne en Syrie occupée par des militaires russes ressemble beaucoup à un « complot » anti-Trump du Pentagone pour engager l’Amérique dans une confrontation militaire avec la Russie. Ce serait la mort politique de Trump qui aurait échoué à prendre le contrôle de toute son administration et, de fait, trahi son électorat anti-guerre.

Pourtant, un élément vient contredire cette thèse : c’est l’invitation par Xi Jiping faite et acceptée par D Trump pour une visite officielle en Chine. La position de Xi Jiping ne lui permet pas de miser sur un mauvais cheval, c’est-à-dire sur un président américain qui ne serait déjà plus tout à fait le président des Etats-Unis. 

C’est pourquoi je ne crois pas à une forme de complot, ou de coup d’Etat, anti-Trump via cette frappe anti-syrienne qui ressemble plus à un coup de bluff de D Trump qu’à une véritable riposte puisque la base militaire visée est déjà à nouveau opérationnelle.

Je reste donc sur mon sentiment déjà développé ICI et qui consiste à penser que Trump travaille en étroite entente avec la Russie et la Chine conformément à son projet politique pour l’Amérique dans un monde multipolaire. Alors, pourquoi cette frappe inattendue qui fait dire aux uns et aux autres que Trump est imprévisible, pour ne pas dire versatile, voire pire ?

Pour embrouiller l’esprit de ses ennemis intérieurs qui vont penser que Trump a fini par se soumettre à ce qu’il convient d’appeler le Deep State, autrement dit au Système. Pour le dire vulgairement, Trump fait le con pour mieux cacher son jeu à ceux qui ne sont pas dans sa combine.

J – 8 : « Je ne voterai pas Le Pen », le nouvel élément de langage politiquement correcte pour ne pas rallier Macron

Mélenchon l’a initié en déclarant le premier qu’il ne voterait pas Le Pen sans pour autant préciser pour qui il votera. Macron lui est ...