dimanche 16 avril 2017

J – 7 : attaqué par les médias, c’est au tour de Mélenchon d’être coulé

Après avoir coulé Hamon, le candidat désigné par la primaire socialiste qui devait voir la victoire de Valls, c’est donc au tour de l’idiot utile Mélenchon d’être foudroyé par les médias. Idiot utile car il n’a servi (sans le savoir ?) que les intérêts de l’ex-Premier ministre humilié par Hamon et qui s’est donc rallié à Macron.

Pour assurer sa présence au second tour, Macron doit absolument siphonner une partie des voix de Mélenchon et si Valls veut se préserver un avenir politique avec Macron, il doit tout faire pour écarter le candidat de la France insoumise. D’où le tir nourri des médias aux ordres contre lui depuis quelques jours.
Après y avoir cru, Mélenchon se retrouve sur la défensive. «Je n'ai pas la culture du minoritaire permanent. Quand je me présente à une élection, c'est pour la gagner», affirme-t-il dans un entretien avec des lecteurs du Parisien.
«J'entends ou je lis qu'on me dépeint comme quelqu'un d'ultra-extrême gauche. Si c'est le cas, je me demande ce que devient Poutou [Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti anticapitaliste]. Non je ne suis pas d'extrême gauche» se défend-il sans comprendre le piège dans lequel il tombe en réagissant aux provocations des médias téléguidés par Valls au service de Macron et sans doute la bénédiction de Hollande.


USS John S. McCain : la collision a pu être provoquée par un facteur extérieur ou une cyberattaque

« L’US Navy se remet en cause après son quatrième accident dans le Pacifique depuis le début de l’année. L’amiral n’a pas exclu que la ...