mardi 4 avril 2017

J - 19 : l'abstention et l'indécision peuvent-elles faire le vote?

Il semble que ce soit la grande interrogation des observateurs de cette campagne électorale française. Une grande interrogation qui masque mal une forme d'inquiétude car l'issue finale, à 19 jours du premier tour, reste complètement incertaine.


Cela n'est pas nouveau en soi mais cette année les enjeux du scrutin sont autrement plus importants, voire stressants, que dans toutes les élections précédentes sous la V ième République du fait de la présence annoncée du FN dans le duo de tête du premier tour.

L'abstention s'explique par le rejet en général du politique par une majorité de gens qui ne se sentent pas concernés ou qui ont trouvé d'autres façons de régler leurs problèmes.

L'indécision s'explique certainement par la crainte de voter selon son propre jugement, ce qui fragilise la psychologie de l'électeur qui ne sait donc pas quoi faire: s'écouter ou écouter les candidats, les médias, les commentateurs, etc ? Ceux-là se décideront au dernier moment, y compris dans l'isoloir.

 Ces deux phénomènes, l'abstention et l'indécision, peuvent-il faire le vote ? Certainement mais personne n'est capable d'en tirer un pronostic.


J – 8 : « Je ne voterai pas Le Pen », le nouvel élément de langage politiquement correcte pour ne pas rallier Macron

Mélenchon l’a initié en déclarant le premier qu’il ne voterait pas Le Pen sans pour autant préciser pour qui il votera. Macron lui est ...