vendredi 14 avril 2017

Afghanistan : la GBU43/B, un message destiné à la Chine

Selon Le Monde du 14/04/2017 citant le porte-parole du Pentagone, « l’engin de 9 tonnes – la GBU43/B, surnommée « mère de toutes les bombes » – était destiné à détruire des souterrains utilisés par les djihadistes ». Un message à l’attention de ceux que la frappe visant l’armée d’Assad a pu troubler, destiné notamment à la Corée du Nord, conclue le quotidien à la vision trop courte.

Cette nouvelle frappe US aurait visé un réseau de tunnels en partie financé par la CIA au début des années 80 pour aider les rebelles terroristes de l’époque à chasser les Russes (les Soviétiques)  d’Afghanistan comme aujourd’hui ces quasiment mêmes rebelles sont soutenus par cette même CIA pour chasser ces mêmes Russes de la Syrie. Rien de nouveau sous le soleil.

Or, en ayant agi de la sorte en Syrie et en Afghanistan, Trump se met en situation de pouvoir frapper la Corée du Nord si la Chine ne fait pas le job pour stopper la course à l’arme nucléaire de Pyongyang, ce que Pékin ne peut pas faire. Trump démontrera ainsi que Pékin n’est pas la grande puissance qu’elle affirme être, qu’elle ne tient pas son rôle, et qu’elle doit donc se plier à « l’Amérique grande à nouveau » et accepter les conditions qui lui seront posées par Trump dans le futur deal économique qu’il veut obtenir de Pékin pour redresser l’Amérique.

La pensée de Macron trop complexe pour les médias >>>> pas d’interview le 14 juillet

« Le chef d'Etat ne répondra pas à la presse à l'occasion du 14 Juillet ( ).. les journalistes ne seraient pas à même de tout compr...