lundi 27 mars 2017

Course à l'Elysée: Macron, trop haut, trop vite ?

Comme une étoile filante dans le ciel, E Macron pourrait disparaître aussi vite qu'il est apparu avec son lot de ralliements de circonstance qui brouille les pistes et provoque la confusion chez ses électeurs potentiels.

Selon Le Monde du 27/03/2017:

...Désormais en tête des études d’opinion, où il devance dans certains sondages récents Marine Le Pen, le candidat de 39 ans doit réussir à maintenir sa dynamique s’il veut espérer accéder au second tour et a fortiori remporter le scrutin. En est-il capable ? A-t-il les ressorts pour tenir ce rythme encore un mois ? N’est-il pas trop haut trop tôt ?
D'autant plus que, précise Le Monde:
.... De fait, près d’un électeur macroniste sur deux se dit non encore certain de son choix, selon les études.







J – 8 : « Je ne voterai pas Le Pen », le nouvel élément de langage politiquement correcte pour ne pas rallier Macron

Mélenchon l’a initié en déclarant le premier qu’il ne voterait pas Le Pen sans pour autant préciser pour qui il votera. Macron lui est ...