€CALYPSE NEWS

vendredi 10 juin 2016

USA ; élection, "La course est terminée, Clinton a gagné ? Oops, il reste encore une "wild card" pour Sanders

E10061618:05 - "La course est terminée, elle a gagné. D'accord ? Maintenant, il y a une wild card parce que les choses ne sont pas normales. Elle est sous enquête fédérale et donc il pourrait y avoir un acte d'accusation. Et si le FBI le fait, eh bien ce serait une wild card géante. Parce que la dernière élection est une élection de supers délégués; ils n'ont pas encore voté, ils votent le 25 Juillet. S'il y a un acte d'accusation entre ici et là, ils vont se dire: «D'accord, bien sûr." rapporte RT News citant The Young Turks host Cenk Uygur.


Prenons nos calculettes et vérifions tout d'abord si, mathématiquement, Sanders peut être "normalement" nominé à Philadelphie. Nous verrons ensuite plus en détail cette mystérieuse "wild card".

Pour gagner, il faut le vote de 2383 délégués et superdélégués. Notons bien la différence entre les délégués élus par les électeurs dont le vote est donc déjà fixé et les superdélégués dont le vote réel n'a lieu qu'à la convention.

Actuellement, Clinton a 2203 délégués tandis que Sanders en a 1828. Donc, pour l'instant, ni l'un ni l'autre n'ont, en réalité, atteint le chiffre magique des 2383 délégués et la nomination dépend donc du vote des superdélégués. Clinton en affiche 577, donc largement ce qu'il faut pour gagner. Certes, mais nous constatons aussi que si ces superdélégués votaient tous pour Sanders en plus des 48 qu'il a déjà, il pourrait également gagner.

Sanders a raison d'insister sur le fait que le vote des superdélégués n'aura lieu que le 25 Juille et qu'il est donc peut-être hasardeux de déclaré dès aujourd'hui que Clinton est la candidate officielle des démocrates. 

Ces petis calculs d'apothicaire ne sont pas inoffensifs car ils montrent qu'en cas d'acte d'accusation du FBI avant le 25 Juillet - la fameuse "wild card" -, Sanders peut récupérer tous les superdélégués de Clinton (qui ne vont évidemment pas voter pour une criminelle présomptive) et être tout à fait normalement nominé par la convention de Philadelphie.

C'est peut-être pourquoi Sanders se maintien dans la course et s'est battu jusqu'au bout pour gagner le nombre de délégués suffisants qui, rajoutés à celui de tous les superdélégués, peut lui donner une victoire légitime après abandon (forcé, certes) de sa rivale.

Nous avons appris, cette nuit, que le président Obama a reçu hier le procureur général (le ministre de la Justice) juste après avoir reçu Sanders à la Maison blanche. Le procureur général est aux ordres du président et nous nous sommes donc interrogés de savoir qu'est-ce qui a bien pu avoir été dit entre ces deux-là ?

En fait, tout est une question d'agenda. Pour que les choses se passent bien pour Sanders, il faudrait suivre ce type de chemin de fer, comme on dit dans les studios de cinéma :
1 - Le FBI remet son acte d'accusation au procureur général peu avant le 25 Juillet

2 - Le procureur général réceptionne l'acte d'accusation mais ne se prononce pas avant le 25 Juillet.

3 - Le 25 Juillet, Clinton est donc sous le coup d'un acte d'accusation sans que l'on sache si le procureur va donner suite ou non

4 - Dans le doute, l'ensemble des superdélégués vote naturellement pour Sanders. qui devient le nominé des démocrates.

5 - Le procureur général (en accord avec Obama ?) quelques jours plus tard, ne donne pas suite à l'acte d'accusation.

6 - Trop tard pour Clinton, elle peut rentrer chez elle. Elle ne va ni en prison, ni à la Maison blanche.
~~~~~~~~~~~~~~~~
‘Wild card for Sanders nomination: If FBI indicts Hillary Clinton’

RT News, le 10 Juin 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 10 Juin 2016


__________***___________
La candidate démocrate présomptive Hillary Clinton est sous une enquête fédérale et donc il pourrait y avoir un acte d'accusation contre elle. Si cela arrive, Bernie Sanders pourrait obtenir sa nomination
Presumptive Democratic nominee Hillary Clinton is under federal investigation and so there might be an indictment against her. If that happens then Bernie Sanders could get his opening, Young Turks host Cenk Uygur tells ‘Politicking with Larry King’.
Hillary Clinton a fait l'histoire en devenant la candidate démocrate présomptive. Mais Bernie Sanders promet de se battre pour ce qu'il appelle «une révolution américaine." Qu'est-ce que ses mots "coup de poing" signifient exactement, et quelle est la prochaine étape pour sa campagne et ses partisans ?
Hillary Clinton has made history in becoming the presumptive Democratic presidential nominee. But Bernie Sanders vows to fight on for what he calls “an American Revolution.” What do his words “fight on” mean exactly, and what's next for his campaign and his supporters?

We will find out with Cenk Uygur, host of the online news and commentary show The Young Turks, founder and CEO of the TYT network, and vocal Bernie Sanders supporter and defender.

Larry King: You have to be brought down by the size of the California defeat…Where are you now?

Cenk Uygur: First of all, Hillary Clinton was likely to win the pledge delegates comfortably even if Bernie Sanders had won California. So, it's not like we didn't know going into the night that it wasn't going to be a great night no matter what. I am surprised at the size of the California win for Hillary Clinton. I don't know how much it had to do with the Associated Press and the rest of the press saying: “Don't show up to vote. This race is already over.”

LK: Well, they didn't say “don't show up.”

CU: I mean, by declaring “the race over” that is in effect what you're saying. In fact, they had record registration, more people signing up to vote, but then it was actually 28 percent lower turnout than in 2008. That's because every press outlet said: “This race is already over.” You know, that if the press declares the race over, then less people are going to show up to vote.

LK: But Bernie [Sanders] said on Tuesday: “The struggle continues. We're going to fight hard to win the primary in Washington, D.C. We take our fight for social, economic, racial and environmental justice to Philadelphia… “What is taking the fight mean?
la course est terminée, elle a gagné. D'accord ? Maintenant, il y a une wild card parce que les choses ne sont pas normales. Elle est sous enquête fédérale et donc il pourrait y avoir un acte d'accusation. Je ne sais pas quelles sont les chances de cet acte d'accusation.... Je suis juste en train de vous dire qu'il y a une chance que cela arrive. Et s'il (le FBI) le fait, eh bien ce serait une wild card géante. Parce que la dernière élection est une élection de super délégués; ils n'ont pas encore voté, ils votent le 25 Juillet. S'il y a un acte d'accusation entre ici et là, ils vont se dire: «D'accord, bien sûr."
CU: I'll give you my interpretation, because I don't speak for Bernie Sanders. She has won a lot more pledged delegates. If all things being equal, she's got more super delegates, more pledged delegates; the race is over, she's won. Right? Now, there is one wild card because things are not normal. She is under federal investigation and so there might be an indictment. I have no idea what the chances of that indictment are. People think: “By bringing it up, you're rooting for it.” No, the FBI isn't listening to the Young Turks and thinking: “I wonder if we should act based on what they say.” I'm just telling you that there's some chance that that happens. And if it does, well then that would be a giant wild card. Because the very last election is a super delegate election; they have not voted yet, they vote on July 25. If there's an indictment between here and there, then they would get to say: “Okay, of course.”

LK: Why doesn't Bernie, at least, if that happens…Why doesn't he make peace now? Bring the party together because the last thing he wants is a Trump presidency.
Ma suggestion est qu'il suspende la campagne en se réservant le droit de la réintégrer s'il y a un acte d'accusation. Il est ironique qu'il n'aime pas parler de l'acte d'accusation; il pense que c'est une attaque trop dure contre Hillary Clinton
CU: That's certainly true and we don't know what he means by carrying on the campaign. My suggestion was to suspend the campaign with reserving the right to re-enter if there's an indictment. It's ironic that he doesn't like talking about the indictment; he thinks that's too much of an attack against Hillary Clinton.
On the other hand, the most important part of this, and to the point of your first question, it means we are going to fight for progressive ideas no matter what. Whether we win the delegate count, whether we win the primary or not, whether we win the election or not…No matter what happens, this political revolution continues.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Syrie : les troupes américaines se sentent absolument en sécurité dans des régions contrôlées par les terroristes

« Le ministère russe de la Défense a publié sur Facebook le 24 septembre une série de photos aériennes, qui auraient été prises au nord...