dimanche 15 mai 2016

USA : élections, Trump l'a fait et l'éditorialiste du Washington Post a dû "manger ses mots"

E15051619:30 - "Il y a sept mois il avait promis de "manger ses mots", soit son éditorial publié dans le Washington Post, si Donald Trump remportait la primaire républicaine. A l’époque, l'éditorialiste chevronné ne pouvait pas imaginer que le milliardaire l’emporterait sur les 16 autres candidats en lice. Or Trump l'a fait, et Dana Milbank a dû tenir sa promesse" rapporte Sputnik. 


 Ainsi donc, après la bien-pensance new-yorkaise qui commence de retourner sa veste, c'est au tour de celle de Washington DC de manger son chapeau (c'est le cas de le dire). Les uns après les autres, comme les 15 concurrents de Trump, ces bien-pensants jettent l'éponge et s'alignent sur la réalité qui s'impose.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Si Trump l’emporte, je mange mon éditorial": ce journaliste tient sa promesse

Sputnik, le 15 Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 15 Mai 2016


___________***________

L'éditorialiste du Washington Post Dana Milbank, 48 ans, a dû littéralement mâcher ses mots et manger son journal après que le candidat républicain à la présidence américaine Donald Trump a remporté la primaire.
La vidéo de ce repas peu habituel a été publiée sur le site du journal américain.
A l’époque, l'éditorialiste chevronné ne pouvait pas imaginer que le milliardaire l’emporterait sur les 16 autres candidats en lice
Comme l'a expliqué M. Milbank, il y a sept mois il avait promis de "manger ses mots", soit son éditorial publié dans le Washington Post, si Donald Trump remportait la primaire républicaine. A l’époque, l'éditorialiste chevronné ne pouvait pas imaginer que le milliardaire l’emporterait sur les 16 autres candidats en lice.

Or Trump l'a fait, et Dana Milbank a dû tenir sa promesse que des lecteurs attentifs n'ont ailleurs pas raté de lui rappeler.
"Ce n'est pas difficile de manger ses mots"
Et voilà que le 12 mai il a mangé son éditorial, mais d'une manière assez extravagante: il a appelé pour l’aider le chef d'un des restaurants populaires de Washington D.C. qui a préparé un déjeuner comportant huit plats et un café, dont chacun contenait un morceau de son article. Et pour que les lecteurs ne mettent pas son honnêteté en doute, ce repas peu ordinaire a été diffusé en direct sur le site de l'édition.

"Ce n'est pas difficile de manger ses mots", a indiqué M. Milbank à la fin de la vidéo.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a proclamé Jérusalem-Est capitale de la Palestine

« Réunie mercredi pour un sommet extraordinaire à Istanbul, l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a proclamé Jérusalem-Est c...