mercredi 18 mai 2016

USA : élection, pourquoi Trump aura-t-il finalement de bonnes relations avec Cameron ?

G18051609:20 - "Trump semble avoir changé de ton à l'égard de Cameron : "Il a beaucoup de problèmes, et je pense qu'il a été maladroit. Aussi c'est bon. Je suis certain que j'aurai de bonnes relations avec lui", a déclaré Trump cité par Le Figaro.


Des problèmes ? Comme tout le monde, Trump lit les sondages y compris ceux concernant le Brexit qui montrent une progression régulière du camp pro-Brexit qui est aujourd'hui à 50-50 avec le camp anti-Brexit... de Cameron. 

Dans un mois, le 23 Juin, Cameron ne devrait donc plus être le Premier ministre britannique alors pourquoi Trump devrait-il se prendre la tête avec un leader condamné à disparaître avec tout le système de la bien-pensance britannique ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Trump change de ton à propos de Cameron

Le Figaro avec Reuters, le 18 Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 18 Mai 2016


___________***____________

Donald Trump, le futur candidat républicain à la Maison blanche, semble avoir changé de ton à l'égard du premier ministre britannique David Cameron, déclarant hier qu'il espérait avoir "de bonnes relations" avec lui s'il devient président des Etats-Unis, après avoir prédit le contraire dans une interview diffusée lundi. 
Il a beaucoup de problèmes
"Il a beaucoup de problèmes, et je pense qu'il a été maladroit. Aussi c'est bon. Je suis certain que j'aurai de bonnes relations avec lui", a déclaré Donald Trump.

Lundi, dans une interview diffusée par la chaîne de télévision britannique ITV, le même Trump jugeait improbable une bonne relation avec le chef du gouvernement britannique
il semble qu'il n'ait pas envie de régler le problème
"Il semble que nous n'allons pas avoir une très bonne relation. Qui sait. J'espère avoir une bonne relation avec lui mais il semble qu'il n'ait pas envie de régler le problème", déclarait l'homme d'affaires américain.
David Cameron avait reproché à Trump, devant les députés britanniques, sa proposition d'interdire provisoirement le territoire américain aux musulmans. Le premier ministre y avait vu "un motif de discorde stupide et erroné". Dans l'interview à Reuters, Trump, prié de dire quel dirigeant étranger il aimerait rencontrer en premier s'il était élu à la Maison blanche, a répondu ainsi: 
"Je n'ai aucune préférence en termes de calendrier. Je les rencontrerai, nous aurons de meilleures relations avec les pays étrangers que nous en avons à l'heure actuelle".
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bayrou désigne les comploteurs : les réseaux sociaux, les médias et la justice

Bayrou semble faire la bonne analyse du complot macroniste. Je rappelle celle que j’ai développée ICI et qui divise les comploteurs e...