€CALYPSE NEWS

vendredi 27 mai 2016

France : pénurie, l'Etat pourrait avoir déjà puisé jusqu'à 50% des réserves stratégiques commerciales

C27051607:05 - "L'objectif des réserves stratégiques est de conserver dans chaque zone de défense au minimum 10 jours de consommation pour les essences et 15 jours de consommation pour les gazoles et fioul domestique" rapporte Le Figaro citant la principale société qui gère les stocks stratégiques dans l'Hexagone, la Sagess. 


Or il se trouve que " «Nous avons puisé (...) l'équivalent de trois jours de stocks sur 115 disponibles» a déclaré ce mercredi le secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, dont on se demande où il trouve ces 115 jours...

Aujourd'hui vendredi, nous en sommes donc à 5 jours puisés dans les stocks stratégiques pour lutter contre la pénurie des stations essence suite à la lutte contre la Loi travail ce qui signifie qu'il nous reste possiblement...5 jours de réserve pour l'essence et 10 jours pour les gazoles et fioul domestique, ces délais n'étant qu'une moyenne nationale et pouvant varier en plus ou en moins selon les zones de défense.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Où se trouvent les réserves stratégiques de pétrole

Le Figaro, le 28 Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 28 Mai 2016


_________***________

Les réserves stratégiques de produits pétroliers sont réparties dans 98 sites, un peu partout sur le territoire français, mais de manière inégale.
Nous avons puisé (...) l'équivalent de trois jours de stocks sur 115 disponibles
La France a commencé à puiser dans ses réserves stratégiques de pétrole. «Nous avons puisé (...) l'équivalent de trois jours de stocks sur 115 disponibles», a indiqué Alain Vidalies, ce mercredi. Il s'agit, selon le secrétaire d'État aux Transports, de «répondre plus rapidement aux objectifs de livraison de telle ou telle région parce que ces stocks sont disséminés sur l'ensemble du territoire». En effet, contrairement aux États-Unis ou au Japon où il y a quelques énormes dépôts stratégiques, en France, les réserves sont réparties un peu partout sur dans l'Hexagone. Et ce pour «assurer la meilleure couverture du territoire», comme le garantit la principale société qui gère les stocks stratégiques dans l'Hexagone, la Sagess.
conserver dans chaque zone de défense au minimum 10 jours de consommation pour les essences et 15 jours de consommation pour les gazoles et fioul domestique
La Sagess ne communique pas précisément sur les lieux précis des sites stratégiques ni sur les volumes stockés par site. Mais elle dit gérer 98 sites de stocks stratégiques en France, réparties dans sept zones de défense. Le choix de ces sites stratégiques fait l'objet d'une approbation annuelle des pouvoirs publics dans le cadre d'une Commission interministérielle des dépôts d'hydrocarbures (CIDH). L'objectif est de conserver dans chaque zone de défense au minimum 10 jours de consommation pour les essences et 15 jours de consommation pour les gazoles et fioul domestique.

Les volumes, fixés à 29,5% de la consommation de l'année précédente, doivent être conservés en permanence, et ne peuvent être mouvementés que par décision des autorités, qui fixent les attributaires et les quantités autorisées.

En tout, en 2015, les stocks de la Sagess s'élèvent à 13,7 millions de tonnes (dont le tiers de produits raffinés). Cela couvre environ 60% des stocks existants en France (d'un peu plus de 22 millions de tonnes) et environ 75% du total des réserves stratégiques, le reste étant géré directement par les 41 opérateurs commerciaux pétroliers en France.

Le choix d'un site de réserves stratégiques repose sur des critères logistiques et économiques, et doivent répondre à une logique de réactivité en cas de crise. «Sont donc pris en compte avec la plus grande attention la zone de chalandise du site (taille…), ses intérêts logistiques (facilités d'approvisionnement, rotation des produits, enlèvement des camions…), le risque financier de contrepartie, le risque de dépendance économique ainsi que l'exposition environnementale», explique la Sagess, sans les préciser.

Le pétrole peut être stocké dans des entrepôts spécialement réservés à cet objet mais «il est plus adéquat d'utiliser un stockage banalisé contenant le stock stratégique et le stock outil du pétrolier (entrepôts de distribution ou annexes aux raffineries) afin d'en faciliter la rotation qualitative», explique-t-on du côté du ministère de l'Énergie.

Ainsi sur les 98 sites de stockages stratégiques, il y a les 8 raffineries, le site de cavités salines de Manosque, et 89 dépôts commerciaux (sur les 205 que la France compte). Des dépôts commerciaux qui sont eux-mêmes inégalement répartis sur le territoire, car ils sont installés proches des outils de raffinage, des sites d'importation et des infrastructures de transports pétroliers.

Or la France importe principalement son pétrole -qu'il soit brut ou raffiné- par voie maritime. Les régions Haute-Normandie et Paca sont ainsi particulièrement bien loties: elles représentent à elles deux 49% des capacités globales de stockage de produits pétroliers. Dans une moindre mesure, trois autres (ex) régions (Languedoc-Roussillon, Aquitaine et Nord-Pas-de- Calais) se distinguent en cumulant 22 % des capacités, en raison de la présence d'importants dépôts d'importation. L'Île-de-France et la région Rhône-Alpes, avec respectivement 8,7% et 6,2%, représentent également une part significative qui peut être expliquée par l'activité économique importante de ces zones. Enfin, les 15 autres régions représentent moins de 15 % des capacités de stockage en métropole.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Opposition franche à la politique migratoire conduite ces dernières années par Merkel

«Si Angela Merkel remporte les législatives, son parti perd 92 députés et paie notamment les conséquences de sa politique migratoire. T...