lundi 23 mai 2016

France ; pénurie d'essence, les grévistes ont "le soutien de l'ensemble des forces issues de la gauche radicale"

E23051612:35 - "Les blocages ont reçu le soutien de l'ensemble des forces issues de la gauche radicale" rapporte Le Figaro citant EELV, le Front de gauche et le parti communiste.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La gauche radicale soutient les blocages de raffineries

Le Figaro, le 23 Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 23 Mai 2016


_____________***_________

EELV et Front de gauche approuvent le mouvement lancé par la CGT et FO pour protester contre le projet de loi travail.
les blocages ont reçu le soutien de l'ensemble des forces issues de la gauche radicale
La mobilisation dans les raffineries gagne du terrain. Sur le plan géographique, d'abord, puisqu'elle s'étend désormais jusqu'au sud de la France. Mais sur le plan politique, aussi, car les blocages des dépôts de carburants, dénoncés par Manuel Valls, ont reçu le soutien de l'ensemble des forces issues de la gauche radicale. «Que tous les secteurs s'embrasent et s'embrassent jeudi 26, et jusqu'au retrait de la loi El Khomri!», a notamment tweeté la porte-parole d'«Ensemble!», Clémentine Autain.
Ils font grève parce qu'ils sont contre la loi travail
Invitée de RMC/BFMTV, la députée écologiste Cécile Duflot a elle aussi abondé: 
«Bien sûr que je soutiens (les grévistes)! Ils ont raison, c'est normal. Ils font grève parce qu'ils sont contre la loi travail, qui n'a jamais été discutée (et) a été imposée de façon extrêmement brutale».
 «On n'a pas élu la gauche pour ça»
L'ancienne ministre du Logement s'est également insurgée de la sortie du premier ministre, qui n'a pas exclu de recourir à la force pour évacuer les sites. «On n'a pas élu la gauche pour ça», a-t-elle fustigé, déplorant un «coup de matraque».
 Ce sont Valls et Hollande, par leur brutalité, qui produisent le chaos
Même son de cloche du côté de Jean-Luc Mélenchon, dont le porte-parole, Alexis Corbière, assure de son «soutien total aux grévistes et aux routiers». «Ce sont Valls et Hollande, par leur brutalité, qui produisent le chaos. Le coup de force du 49-3 est inacceptable. On ne peut mépriser le peuple sur un sujet aussi important sans conséquences», assène-t-il au Scan, raillant un exécutif qui «célèbre les 80 ans du Front populaire mais affronte le mouvement social». «Quelle hypocrisie! Il existe une solution démocratique: le retrait de la loi».
C'est le gouvernement qui organise le blocage du pays 
Cet argumentaire est également repris au Parti communiste français. Contacté par le Scan, le porte-parole du parti de la Place Colonel-Fabien (XIXe), Olivier Dartigolles, dit «soutenir bien évidemment les mouvements sociaux qui se fixent pour objectif le retrait de ce projet de loi». «C'est le gouvernement qui organise le blocage du pays, en ne tenant pas compte du rejet de cette loi. Ce sont eux qui provoquent le monde du travail et mettent le pays sous tension», assure enfin l'élu de Pau.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~