mercredi 25 mai 2016

France : Loi travail, "le gouvernement est dans une logique politicienne de candidature ou pas à la présidentielle"

J25051611:30 - "La balle est dans le camp du gouvernement qui connaît les points clefs : soit il modifie le fond du texte, soit il reste dans une logique qui est, selon moi, davantage politicienne, de candidature ou pas à la présidentielle" rapporte Le Figaro citant un entretien publié sur le site de Paris-Match du secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly.


En claire, comme nous l'avons développé hier, il s'agit pour F Hollande d'éliminer Valls en s'appuyant sur des réseaux d'activistes allant de Nuit Debout aux syndicats aux ordres du pouvoir.

Tous ces hommes politiques irresponsables, y compris les leaders syndicaux qui se laissent instrumentaliser, et qui sont prêts à sacrifier les intérêts du maintien de la paix et de la stabilité du pays devraient être le plus tôt possible écartés du pouvoir par le "sens commun" et la "sensibilité populaire" malheureusement très mal représentée, voire d'une façon faussaire pour maintenir cette caste en place, par le Front national.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
FO pas "dans l'esprit d'arrêter" les grèves

Le Figaro, le 25 Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 25 Mai 2016


____________***___________

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, a assuré "ne pas être dans l'esprit d'arrêter" la mobilisation contre la loi travail.
  je soutiens les salariés qui ont choisi la grève
"Nous avons incité les syndicats dans les entreprises à organiser des assemblées générales. Ensuite, je soutiens les salariés qui ont choisi la grève. Mais cela ne peut pas être une confédération nationale qui appuie sur un bouton pour mettre en grève des salariés", dit-il dans un entretien publié sur le site de Paris-Match.
la balle est dans le camp du gouvernement
Selon le numéro un de FO, "la balle est dans le camp du gouvernement"."Nous ne sommes pas dans l'état d'esprit d'arrêter. Le texte passe au Sénat en juin, puis revient à l'Assemblée nationale. Donc nous nous inscrivons, si nécessaire, dans le temps long", ajoute-t-il, en affirmant que la manifestation nationale du 14 juin "ne sera pas un aboutissement".
  une logique politicienne de candidature ou pas à la présidentielle
"Le gouvernement connaît les points clefs, soit il modifie le fond du texte, soit il reste dans une logique qui est, selon moi, davantage politicienne, de candidature ou pas à la présidentielle".
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J - 26: l'électorat macroniste est à 50% de la poudre aux yeux

Selon un sondage Ipsos réalisé pour France Inter : ...parmi les gens souhaitant aller voter, 4 électeurs sur 10 se disent indécis et sus...