dimanche 22 mai 2016

Egypte : vol MS804, "On ignore pour l'instant pourquoi il y avait trois agents de sécurité au lieu de deux"

C22051609:25 - "A bord du A320 qui s'est écrasé jeudi, il y avait trois agents de sécurité au lieu de deux. On ignore pour l'instant les raisons d'une telle mesure de sécurité" rapporte Sputnik citant The New York Times.

Rappelons que les premières informations publiées juste après la disparition de l'avion mentionnaient 69 passagers et que ce chiffre a été rapidement ramené à 66 après "actualisation" des données. Donc, trois agents de sécurité (au lieu de deux) et trois passagers qu ont disparu de la liste....
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Une inscription menaçante sur la carlingue de l’A320 d'EgyptAir

Sputnik, le 22 Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 22 Mai 2016


____________***___________

Selon le New York Times, cette inscription a été gravée par les partisans de l’organisation islamiste Frères musulmans.

Une inscription menaçante a été inscrite sur le fuselage de l'avion A320 appartenant à la compagnie EgyptAir qui s'est abîmé jeudi au large d'une île grecque, lit-on dans le New York Times.
"Nous abattrons cet avion"
Selon le journal, l'inscription en arabe disait: "Nous abattrons cet avion". Elle a été gravée il y a deux ans à peu près par des employés de l'aéroport international du Caire soutenant l'organisation Frères musulmans reconnue comme terroriste par plusieurs pays monde.

Les services de sécurité de l'aéroport ont alors expliqué l'incident par la situation complexe régnant en Egypte suite au renversement en 2013 du président islamiste Mohammed Morsi, chef du mouvement Frères musulmans de l'époque, fait savoir l'édition.

Par la suite, EgyptAir a licencié plusieurs employés soupçonnés d'avoir des liens avec les Frères musulmans et d'être des partisans de Morsi. Une démarche similaire a été suivie par d'autres compagnies aériennes.
 A bord du A320 qui s'est écrasé jeudi, il y avait trois agents de sécurité au lieu de deux. On ignore pour l'instant les raisons d'une telle mesure de sécurité.
Le New York Times indique que, par mesure de précaution, deux employés des services de sécurité égyptiens en civil se trouvent à bord de tous les vols EgyptAir. A bord du A320 qui s'est écrasé jeudi, il y en avait trois. On ignore pour l'instant les raisons d'une telle mesures de sécurité.

Un Airbus A320 d'EgyptAir reliant Paris au Caire s'est abîmé jeudi au large d'une île grecque avec à son bord 66 personnes, dont 30 Egyptiens et 15 Français. Le contact avec l'avion, un Airbus A320 mis en service en juillet 2003, a été perdu 16 kilomètres après l'entrée de l'appareil dans l'espace aérien égyptien et alors qu'il volait à 11.280 mètres d'altitude. On ignore jusqu’à présent les causes du crash.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~