vendredi 20 mai 2016

Egypte : vol MS804, "les circonstances de l’accident demeurent toujours mystérieuses"

C20051620:40 - "Au lendemain du crash de l’avion d’EgyptAir Paris-Le Caire, qui s’est abîmé en mer dans la nuit de mercredi 18 à jeudi 19 mai avec 66 personnes à bord, les circonstances de l’accident demeurent toujours mystérieuses, aucune piste n’étant pour l’instant privilégiée" rapporte Le Monde.


Plus mystérieuses encore, les annonces sur d'éventuels débris retrouvés ne sont pas confirmées. Le délais de survie en mer, 40 heures, étant dépassé, si l'avion s'est abîmé en mer, il n'y a plus beaucoup d'espoir de retrouver des survivants. 

Mais, l'avion s'est-il vraiment abîmé en mer ? Rien ne permettra de l'affirmer tant qu'aucun débris n'aura été retrouvés et confirmés comme appartenant à l'avion.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La Grèce et l’Egypte affirment avoir retrouvé des débris de l’avion d’Egyptair disparu 
Le Monde avec AFP et Reuters, le 20 Mai 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 20 Mai 2016 
____________***____________

Dans un hôtel de l’aéroport du Caire, les familles de victimes attendent toujours, dans l’angoisse, des explications sur la disparition de leurs proches.
  les circonstances de l’accident demeurent toujours mystérieuses
Mais au lendemain du crash de l’avion d’EgyptAir Paris-Le Caire, qui s’est abîmé en mer dans la nuit de mercredi 18 à jeudi 19 mai avec 66 personnes à bord, les circonstances de l’accident demeurent toujours mystérieuses, aucune piste n’étant pour l’instant privilégiée.

Parmi les passagers – dont deux bébés et un enfant – figuraient 30 Egyptiens, 15 Français et des ressortissants de dix autres pays.
Jeudi, la découverte de débris appartenant au vol MS804 avait été annoncée une première fois avant d’être démentie 
L’armée égyptienne a affirmé, vendredi 20 mai, avoir repêché des effets personnels de passagers et des débris d’avion, à 290 km au large d’Alexandrie. Alors que les recherches internationales continuent, le ministre grec de la défense, Panos Kammenos, a précisé qu’un « membre humain, deux sièges et une ou plusieurs valises » avaient été retrouvés.

Jeudi, la découverte de débris appartenant au vol MS804 avait été annoncée une première fois par le ministère de l’aviation civile égyptien, avant d’être démentie.

L’Agence spatiale européenne (ESA) a par ailleurs indiqué qu’un de ses satellites avait détecté une possible nappe de pétrole, « longue d’environ 2 kilomètres », « à environ 40 kilomètres au sud-est du dernier emplacement connu de l’avion ». L’ESA précise cependant qu’« il n’y a aucune garantie que la nappe de pétrole provienne de l’appareil ayant disparu. »
Défaillance technique ? Piste terroriste ? 
Défaillance technique ? Piste terroriste ? Aucun élément tangible ne permet, pour l’instant, de privilégier l’une des pistes. « Toutes les hypothèses sont examinées mais aucune n’est privilégiée, car nous n’avons absolument aucune indication sur les causes » de l’accident, a expliqué vendredi le ministre des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault.

Le vol MS804 a soudainement disparu des écrans radar jeudi après 2 heures du matin sans qu’aucun problème n’ait été signalé par le pilote et alors que les conditions météorologiques étaient bonnes. Livré à EgyptAir en novembre 2003, cet Airbus A320 avait accumulé 48 000 heures de vol, ce qui est relativement peu, selon le constructeur aéronautique européen. Le pilote avait environ 6 275 heures d’expérience, dont plus de 2 000 sur A320 ; et le copilote, 2 766 heures, a précisé de son côté EgyptAir.
La disparition de l’avion n’a pas été revendiquée par un groupe terroriste
La disparition de l’avion n’a, à ce stade, pas été revendiquée par un groupe terroriste. Début novembre, la branche égyptienne de l’organisation Etat islamique (EI) s’était rapidement déclarée responsable de l’explosion d’une bombe en plein vol dans un avion de touristes russes au dessus du Sinaï, le 31 octobre.

Du côté égyptien, le premier ministre, Chérif Ismaïl, a déclaré jeudi qu’il était trop tôt pour avancer la moindre explication, mais son ministre de l’aviation civile, Chérif Fathi, tout en restant extrêmement prudent, a indiqué que l’hypothèse d’un acte terroriste était plus probable que celle d’une défaillance technique.


Les avions et les navires déployés par l’Egypte poursuivaient leurs opérations de recherches, vendredi. Les Etats-Unis et la France s’y sont associés, Paris dépêchant dans la zone un Falcon 50 de reconnaissance jusqu’alors assigné à la mission européenne de lutte contre le trafic illicite de migrants en Méditerranée. La marine française devait également envoyer un avion plus grand, un Atlantique 2, et un navire de patrouille.
le parquet a ouvert une enquête sur la disparition du vol MS804 
A Paris, le parquet a ouvert une enquête sur la disparition du vol MS804 et trois membres du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) et un conseiller technique d’Airbus ont été dépêchés au Caire pour participer aux investigations. Conformément aux règles édictées par l’ONU, l’Egypte aura la responsabilité de l’enquête avec l’assistance des pays concernés, dont la France, où l’avion avait été assemblé, et les Etats-Unis, où est basé le fabricant des réacteurs Pratt & Whitney qui équipaient l’avion.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Affaire Ferrand: dénoncer un complot est, selon l’AFP, diffamatoire

«N’en déplaise aux amateurs de complot, le pouvoir n’intervient aucunement dans la production de l’information de l’AFP.» déclare la d...