dimanche 1 mai 2016

Allemagne: "le vent mauvais" soulevé par Trump pourrait-il aussi atteindre Berlin ?

D01051610:35 - Alors que "les pays occidentaux aspirent à la démission de Bachar el-Assad, les négociations à Genève ne portent pas pour l'instant sur une destitution rapide et directe de M. Assad du poste de président" a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, dans une interview au journal Welt am Sonntag citée par Sputnik.


Steinmeier - à qui Merkel vient de refuser sa candidature pour succéder au président de l'Allemagne sous prétexte qu'il est membre du SPD et qu'à la veille des élections de 2017, elle ne pouvait pas se permettre une telle faveur au SPD sous peine d'affaiblir sa propre position au sein de la CDU - pourrait considérer que le playbook de l'OTAN que doit suivre Merkel (et lui par conséquent) pour répondre aux intérêt de la sécurité nationale US ne lui apporte personnellement aucun avantage sans parler des intérêts de l'Allemagne qu'il est censé, en tant que ministre des Affaires étrangère, de protéger.

Or, en liant le processus de paix en Syrie au départ d'Assad, Merkel contribue à créer les conditions de la poursuite de la guerre donc aggrave la question des réfugiés et augmente, de facto, le pouvoir de nuisance d'Erdogan sur la politique allemande ce qui pourrait bien finir par faire exploser la coalition au pouvoir à Berlin et soulever "un vent mauvais" (comme Le Monde qualifie Trump) de 'sensibilité populaire" et gonfler les voiles de l'AfD.

Nous ignorons l'état d'esprit de Steinemeier mais il est un exemple parmi d'autres, en Allemagne autant qu'ailleurs en Europe, qui doit observer de très près la marche de Trump vers la Maison Blanche et se dire que, si ce vent mauvais se transformait en tempête voire en ouragan et emportait la Maison Blanche, il urge de s'y préparer pour ne pas être, au bout du compte, du mauvais côté de l'Histoire.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Steinmeier: pas d'avenir pour la Syrie sans Assad

Sputnik, le 1er Mai 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 1er Mai 2016


____________***__________

Les négociations sur la Syrie à Genève portent pour l'instant sur la création d'un gouvernement de transition efficace qui réunirait des représentants de l'opposition et des partisans d'Assad.
L'Allemagne ne voit pas d'avenir proche pour la Syrie sans le président Bachar el-Assad
L'Allemagne ne voit pas d'avenir proche pour la Syrie sans le président Bachar el-Assad, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier dans une interview au journal Welt am Sonntag.
Les négociations à Genève portent  sur la création d'un gouvernement de transition efficace
Les négociations à Genève ne portent pas pour l'instant sur une destitution rapide et directe de M. Assad du poste de président, mais sur la création d'un gouvernement de transition efficace qui réunirait des représentants de l'opposition et des partisans d'Assad, a-t-il précisé.
Les pays occidentaux aspirent à la démission de Bachar el-Assad 
Les pays occidentaux aspirent à la démission de Bachar el-Assad et s'opposent donc à l'octroi d'une aide quelconque à son gouvernement. La Russie, pour sa part, a plus d'une fois appelé la coalition internationale à coopérer avec les autorités syriennes sous l'égide du Conseil de sécurité de l'Onu afin de combattre Daech.

Début mars, M. Assad s'est de nouveau déclaré prêt à quitter son poste, mais uniquement si le peuple syrien le voulait. Une guerre pour l'indépendance est actuellement en cours en Syrie, selon lui.

Le 27 mars, le ministère russe des Affaires étrangères a une nouvelle fois souligné que la Russie ne soutenait pas Assad, mais la préservation du gouvernement légitime, car avec le départ d'Assad, le gouvernement partira aussi, et le pouvoir exécutif et l'armée se désintégreront.

Un "régime de silence" est entré en vigueur à 22h00 GMT vendredi dans certaines zones des régions de Lattaquié et de Damas. Il a été observé pendant 24 heures dans la capitale, et sera observé pendant 72 heures dans les zones rurales situées au nord de Lattaquié.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Nous sommes devenus fous

« Les flancs des autobus parisiens portent des affiches annonçant la sortie du film « Annabelle 2 ». À côté d’une image montrant quelqu...