mardi 26 avril 2016

USA: élections, le front républicain anti-Trump ne résiste pas à la poussée du milliardaire

F26041620:10 - "Les sondages donnaient une avance souvent confortable à M. Trump or une nouvelle série de victoires du magnat de l'immobilier compliquerait la tâche du front interne contre sa candidature qui a déjà montré ses limites, puisque M. Kasich a appelé, lundi, ses électeurs à voter pour lui dans l’Indiana" rapporte Le Monde.
~~~~~~~~~~~~~~~~
Primaires américaines : Donald Trump bien placé pour accroître son avance dans cinq Etats 
Par Gilles Paris (Washington, correspondant) pour Le Monde, le 26 Avril 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 26 Avril 2016 
___________***___________

Le magnat de l’immobilier, Donald Trump, pourrait encore accroître son avance sur ses concurrents dans la course à l’investiture républicaine à l’occasion des « primaires de l’Acela », mardi 26 avril.
Le train de la compagnie ferroviaire Amtrak qui relie Boston à Washington traverse en effet les cinq Etats appelés à se prononcer : le Connecticut, Rhode Island, la Pennsylvanie, le Delaware et le Maryland.

Un total de 183 délégués est en jeu, soit plus que lors de la dernière primaire remportée le 19 avril par le milliardaire dans « son » Etat de New York. Toutefois, une majorité (54 sur 71) des délégués de l’Etat le plus important de ce petit « Super Tuesday », la Pennsylvanie, est libre de voter pour le candidat de leur choix lors de la convention prévue à Cleveland en juillet.
Les sondages donnaient une avance souvent confortable à M. Trump dans chacun des cinq Etats concernés
Les sondages mesurant les intentions de vote donnaient, à la veille de ces scrutins, une avance souvent confortable à M. Trump dans chacun des cinq Etats concernés. Ce dernier pourrait ainsi se rapprocher de la barre symbolique du millier de délégués engrangés – il en dispose de 844 à la veille du scrutin contre 543 pour Ted Cruz et seulement 148 pour John Kasich. Un minimum de 1 237 est requis pour obtenir automatiquement l’investiture du Grand Old Party pour l’élection présidentielle du 8 novembre.
Une nouvelle série de victoires de M. Trump compliquerait la tâche du front interne contre sa candidature
Une nouvelle série de victoires de M. Trump compliquerait la tâche du front interne contre sa candidature au Parti républicain. La volonté commune de faire barrage au magnat de l’immobilier a ainsi poussé MM. Cruz et Kasich à annoncer, le 24 avril, une coordination de leurs campagnes respectives pour empêcher le milliardaire d’obtenir ces 1 237 délégués et le contraindre à une convention « ouverte » où tout redeviendrait possible.
Cet arrangement a cependant vite montré ses limites, puisque M. Kasich a d’ores et déjà appelé, lundi, ses électeurs à voter pour lui dans l’Indiana 
Selon cet accord, le premier doit laisser ainsi le champ libre au second au Nouveau-Mexique et dans l’Oregon, en échange d’une faveur similaire dans l’Indiana. Cet arrangement, qui témoigne, selon M. Trump, du « désespoir » de ses rivaux, a cependant vite montré ses limites, puisque M. Kasich a d’ores et déjà appelé, lundi, ses électeurs à voter pour lui dans l’Indiana.

Côté démocrate, la soirée électorale pourrait également être favorable à la favorite, Hillary Clinton. Cette dernière dispose en effet, selon les décomptes, de près de 2 000 délégués (avec les super délégués non élus), alors qu’il en faut 2 382 pour obtenir la nomination du Parti démocrate. Près de 400 sont en jeu mardi, mais Mme Clinton devra les partager, à la proportionnelle, avec son unique rival, Bernie Sanders.

Les chances de ce dernier (1 192 délégués) s’amenuisent alors qu’il ne restera plus que treize Etats en jeu le 27 avril au matin.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a proclamé Jérusalem-Est capitale de la Palestine

« Réunie mercredi pour un sommet extraordinaire à Istanbul, l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a proclamé Jérusalem-Est c...