mardi 19 avril 2016

Turquie: guerre des réfugiés, Ankara n'applique pas l'accord avec l'UE sur les migrants

B19041608:50 - "La Turquie compte s'acquitter de ses obligations d'ici le mois de mai et envisage d'obtenir la levée des visas avec l'Union européenne en juin prochain" rapporte Sputnik citant le premier ministre turc Ahmet Davutoglu.


Autrement dit, la Turquie ne s'acquitte pas, actuellement, de ses obligations et, plus précisément, attend la levée des visas européens pour les Turcs avant de mettre, éventuellement, en application l'accord UE-Turquie sur les migrants.

Comme nous l'avons écrit ICI, cet accord UE-Turquie n'a pas été prévu pour être appliqué en aucune façon. Cet accord a été élaboré pour freiner temporairement et dans l'urgence le flux des migrants suite à la fermeture hermétique de la frontière macédonienne en attendant que le gouvernement actuel de Skopje saute de façon à pouvoir ouvrir un passage pour les migrants contournant les pays d'Europe de l'Est via la Macédoine et en direction de l'Italie puis de l'Autriche, ce pour quoi Vienne construit d'urgence une barrière anti-réfugiés dans les Alpes. 

Cette interprétations de la situation montre que Merkel, contrairement aux apparences, n'a pas changé son fusil d'épaule et travaille toujours pour importer en masse non seulement des migrants illégaux en Europe mais, pire, en leur permettant de venir légalement via la suspension des visas européens pour les Turcs, sachant que la Turquie, experte en matière de faux papiers, deviendra une sorte de "hot spot" industriel pour tous les migrants de la planète désireux de venir profiter de l'El Dorado européen.

La seule chose que Merkel n'avait pas prévu ou à laquelle elle ne croyait pas est la décision de l'Autriche de fermer ses frontières ce qui entraina par effet domino la même chose des pays de la route des Balkans jusqu'à la Macédoine. 

Si des dizaines de milliers de migrants illégaux se retrouvent aujourd'hui pris au piège en Grèce, c'est qu'il y a eu cet imprévu mais le flux devrait reprendre dès que la question du gouvernement de Skopje sera réglée, probablement d'ici quelques semaines, voire quelques jours.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ankara donne à l'UE jusqu'en juin pour abolir les visas

Sputnik, le 19 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 19 Avril 2016


___________***___________

Ankara cessera de remplir ses obligations concernant les migrants clandestins envers l'Union européenne si cette dernière ne lève pas les visas pour les Turcs.
Ankara met tout en œuvre pour appliquer sa partie de l'accord
Selon le premier ministre turc Ahmet Davutoglu, son pays met tout en œuvre pour appliquer sa partie de l'accord sur les migrants signé avec l'UE.
"Les ententes étaient réciproques. Et si l'UE n'entreprend pas les mesures nécessaires, il sera déraisonnable de penser que la Turquie ne fera pas de même", a déclaré M.Davutoglu cité par l'agence Reuters.
La Turquie compte s'acquitter de ses obligations d'ici le mois de mai 
La Turquie compte s'acquitter de ses obligations d'ici le mois de mai et envisage d'obtenir la levée des visas avec l'Union européenne en juin prochain.
ne comptez pas sur nous
"Si cela ne se produit pas, ne comptez pas sur nous pour appliquer toujours notre partie de l'accord", a indiqué le chef du gouvernement turc.
Auparavant, la Turquie s'est engagée à accueillir sur son territoire les migrants clandestins arrivés en Europe en échange de réfugiés légaux. Bruxelles a pour sa part promis à la Turquie un financement de 3 milliards d'euros et la reprise des négociations sur l'adhésion d'Ankara à l'Union européenne.

Début avril, le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé de ne plus remplir  sa part du marché si l'UE ne respectait pas elle-même ses promesses.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les marchands d'esclaves sont arrivés dans les bagages de l’OTAN

«Une découverte, les pratiques esclavagistes filmées par CNN ? […] Les marchands d’esclaves ne sont pas tombés du ciel : ils sont arrivés...