lundi 4 avril 2016

Turquie: 49 611 709 données personnelles fuitées, un message politique anti-Trump accusé d'être pire qu'Erdogan

K04041622:30 - "Alors que l'origine de la fuite n'est pas claire, le message laissé par les activistes s'adresse également aux citoyens américains, leur demandant de ne pas élire le favori du camp républicain, Donald Trump, étant donné qu'«il semble savoir encore moins diriger un pays qu'Erdogan»" rapporte RT France.


Nous relions évidemment cette nouvelle affaire turque à celle des "Bananas pampers", dito "Panama papers", de la presse dite mondiale qui est, en réalité, la presse aux ordres de l'OTAN. Or, ces deux affaires sortent juste quelques jours après les promesses de Trump de dissoudre l'Alliance; ce qui avait fait sortir Obama de ses gonds en déclarant que " de telles remarques témoignent du manque de compréhension de Donald Trump de la politique internationale et du monde en général".

Nous avions relevé sur le champ cette seconde immixtion d'Obama dans le débat de la campagne électoral, après une première intervention à l'issue du sommet sur la sécurité nucléaire pour dénoncer la proposition de Trump de laisser le Japon et la Corée du Sud s'équiper eux mêmex de leur bombe nucléaire pour se défendre contre la Corée du Nord. 

Le dossier du "Panama papers" n'existe pas en lui-même. Personne ne l'a vu et cette histoire de plusieurs centaines de journalistes dans plus de 70 pays ayant travaillé dessus depuis des mois sans rien dire est une fanfaronnade. Qui peut croire qu'un journaliste puisse tenir sa langue? Ce dossier a été fabriqué probablement par l'OTAN, sans doute à Riga dans le cadre d'une psyops tenue secrète jusqu'à l'heure H, c'est à dire jusqu'à ce que la campagne se transforme en véritable déroute pour Clinton devenue "out of control" et obligeant Obama a descendre lui-même dans l'arène. 

L'establishment US n'a plus le choix: Clinton coulée, il ne reste plus que Sanders, un coco notoire, et Trump qui, même s'il n'est pas désigné par la convention républicaine, ne lâchera pas le morceau. Il est donc indispensable de le détruire au plus vite. Pour l'instant, il ne s'agit que d'un chantage et nous allons donc voir, dans les heures et jours qui viennent, comment il va réagir...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les données de 50 millions de Turcs, dont Erdogan, auraient fuité sur internet

RT France, le 4 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 4 Avril 2016


____________***__________

Une base de données qui contiendrait les données personnelles de près de 50 millions de citoyens turcs, sur une population totale de 80 millions, a été diffusée par un groupe de hackers a rapporté AP, après avoir vérifié une partie des données.
La base de données, comprenant 49 611 709 documents, a été postée sur le site d'un groupe islandais
La base de données, comprenant 49 611 709 documents, a été postée sur le site d'un groupe islandais spécialisé dans la révélation de fuites, ce lundi.
L'attaque semble motivée politiquement
L'attaque semble motivée politiquement. «Qui aurait imaginé que des idéologies rétrogrades, le népotisme et un extrémisme religieux croissant menerait à une infrastructure technique vulnérable et qui part en miettes ?», est le message laissé par les hackers sur la page d'accueil de la base de données, au côté du profil d'Erdogan.

Associated Press a indiqué qu'ils n'avaient pas encore pu relier 80% des numéros d'identité non publics à leur nom dans la fuite.
ne pas élire le favori du camp républicain, Donald Trump
Le message laissé par les activistes s'adresse également aux citoyens américains, leur demandant de ne pas élire le favori du camp républicain, Donald Trump, étant donné qu'«il semble savoir encore mois diriger un pays qu'Erdogan».
l'origine de la fuite n'est pas claire
La base de données est disponible en ligne sur un serveur basé en Finlande. Alors que l'origine de la fuite n'est pas claire, il est peu probable qu'elle vienne d'une administration publique turque traitant avec des informations privées.

Ce n'est pas la première fois que la Turquie se trouve en délicatesse avec sa sécurité informatique. En février dernier, groupe de hackers Anonymous avait publié en ligne une énorme base de données appartenant à la Direction générale de la sécurité turque, en représailles, selon Anonymous, à «plusieurs abus» commis par le gouvernement turc.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Trump va-t-il dans le sens de l’Histoire ?

Le monde n’a-t-il jamais été aussi proche d’une catastrophe nucléaire planétaire ? La cause en serait le délire total des élites de Was...